Processus d’onboarding : Nos 10 conseils pour le réussir

Article processus d'onboarding

Aujourd’hui le processus d’onboarding est essentiel dans le succès de votre entreprise. C’est le processus d’accompagnement et de guidage des nouveaux collaborateurs. Il est utilisé en entreprise pour désigner le mécanisme d’intégration des nouveaux employés dans l’organisation. Le but est qu’ils acquièrent les connaissances et comportements idéaux rapidement pour devenir des membres efficaces de l’équipe. Dès lors que vous avez recruté le collaborateur idéal, les premières semaines sont primordiales pour faire de votre recrutement un succès.

 

MeetYourJob vous doonne 10 conseils pour réussir l’intégration de votre nouveau collaborateur :

 

1. Déterminez la durée du processus d’onboarding

Choisissez le temps de l’onboarding qui correspondra le mieux à vos attentes et à vos objectifs. Par exemple dans le domaine du fast-food, il est attendu que le collaborateur soit opérationnel rapidement. Si vous recrutez une personne en CDD, ou en CDI, la durée de l’onboarding sera différente.

Il n’existe pas de bonne ou de mauvaise durée mais vous pouvez la déterminer en fonction de vos objectifs.

 

2. Informez vos salariés actuels

Avant l’arrivée de votre nouveau collaborateur, nous vous préconisons en amont d’informer vos salariés.
Vous pouvez communiquer cette nouvelle par e-mail en le présentant rapidement et en y précisant son poste et ses missions. Le nouveau collaborateur lui, doit ressentir que son arrivée est attendue.

 

3. Anticipez les aspects logistiques

Afin d’optimiser votre recrutement, avant l’arrivée de votre nouvel employé, pensez à anticiper tous les aspects logistiques : ordinateur, téléphone, code d’accès, badges ainsi que le programme de la première semaine.

Accueillir votre collaborateur

4. Accueillir le nouveau collaborateur

Le manager a pour responsabilité d’assurer l’accueil du nouveau collaborateur. Cependant, pour différentes raisons, il peut être absent. Dans ce cas-là, un collègue peut s’occuper d’accueillir le nouvel arrivant. L’essentiel est qu’il se sente accompagné et déjà quasi-intégré.

Par exemple, vous pouvez lui donner un livret d’accueil pouvant être dématérialisé. À l’intérieur de celui-ci, le nouveau salarié pourra y trouver :

  • Un mot de la direction générale
  • Des explications relatives aux logiciels.
  • Ou bien la stratégie de l’entreprise

Il est également important de faire une visite des locaux, la présentation des différents services et des collaborateurs pour permettre au nouvel arrivant de se repérer plus facilement.

💡 Vous pouvez également lui attribuer un parrain ou une marraine d’intégration qui l’accompagnera dans ses premiers pas au sein de votre entreprise. Si votre emploi du temps vous le permet, nous vous conseillons d’aller déjeuner avec celui-ci pour faire plus ample connaissance.

 

5. Ne pas laisser seul votre nouveau collaborateur

Lors de sa première journée, ne laissez pas votre nouvelle recrue déjeuner seul. Invitez le à se joindre à vous pour qu’il puisse se familiariser avec vous et vos collaborateurs. Cette étape est primordiale au succès du recrutement.

Ne laissez pas seul votre collaborateur

 

6. Lors du processus d’onboarding, prenez le temps

Laissez du temps au nouvel arrivant de pouvoir s’imprégner de votre entreprise, de vos attentes et de vos demandes. Espacez vos informations et ne lui communiquez pas tout dès sa première journée.

Par exemple, durant le premier mois, votre collaborateur aura besoin d’assimiler des choses très opérationnelles. Durant le deuxième mois, il apprendra véritablement à connaître ses collègues et son entourage. Enfin, durant le troisième mois d’intégration, il comprend véritablement les enjeux de votre entreprise.

Accompagnez votre nouveau salarié

7. Formations d’intégration

Vous pouvez inscrire votre collaborateur à des formations d’intégrations qui lui permettront de se familiariser aux nouveaux outils informatiques et logiciels mais également de découvrir l’entreprise ou le groupe plus en détail.

 

8. Organisation de rencontres régulières

Vous pouvez organiser des rencontres régulières avec le salarié afin de mesurer sa progression et d’évaluer les activités maitrisées. Si vous constatez des difficultés, n’hésitez pas à échanger ensemble sur des actions à mettre en œuvre.

Processus d'onboarding - Le bilan

9. Rapport d’étonnements

Nous vous préconisons de laisser s’exprimer le nouveau collaborateur notamment au travers du rapport d’étonnement.

Dans ce document, le nouveau salarié indique :

  • Les éléments positifs
  • Les éventuels dysfonctionnements constatés
  • Suggestions et axes d’améliorations

 

10. Bilan du processus d’onboarding

Lorsque vous arrivez à la fin de la période d’essai, vous pouvez demander à votre collaborateur un bilan. Ce bilan prend généralement la forme d’un échange entre le collaborateur et le manager permettant de faire le point sur cette première période avant d’envisager une suite tout aussi fructueuse.

20% des collaborateurs envisagent de quitter leur entreprise dès leur premier jour. Il est donc indispensable et stratégique de faire de cette étape d’intégration, un temps fort pour le salarié. Offrez-lui tous les éléments dont il a besoin pour qu’il soit à l’aise et rapidement opérationnel.

Cette étape est également cruciale pour l’entreprise car le recrutement est une démarche engageante nécessitant du temps et de l’investissement.

Une collaboration réussie permettra au collaborateur de développer un sentiment d’appartenance, de comprendre votre culture d’entreprise et d’adhérer à vos valeurs. Cela vous permettra par conséquent de le fidéliser tout en participant à une baisse du turn-over.

Conclusion - Réussir l'onboarding d'un collaborateur

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *