,

[DOSSIER] Entrepreneuses à Maurice – #1 : Delphine, des voyages à l’entrepreneuriat

L’entrepreneuriat, ça motive. Les entrepreneuses, ça inspire. L’île Maurice, ça fait rêver. On a sorti le shaker, on a pris un peu de tout ça et on vous a concocté un cocktail de portraits frais et boostant ! Chaque semaine de septembre, on pose des questions à une entrepreneuse sur son parcours. Découvrez quatre femmes qui ont fait éclore leurs idées à Maurice, et tout ce qu’elles ont à nous apprendre !

 

En 2008, Delphine Taylor lance LexpressProperty, le 1er portail pour l’achat et la location immobilière à Maurice. Comme beaucoup de belles aventures entrepreneuriales, son projet est né d’une expérience de vie, et d’un besoin identifié au cours de ses voyages. Rapidement, LexpressProperty devient la référence de l’immobilier à l’île Maurice. Suivent LaCase.mu1er portail de décoration pour la maison, et Luxury Mauritius, 1er media spécialisé sur l’art de vivre le luxe à Maurice.
Chaque ligne de produit propose une offre bimédia (web + print), un concept novateur à l’époque à Maurice.
En 2017, suite à un rebranding, Property Finder Ltd devient Mediatiz.

Innovation et créativité sont les mots-clés de la stratégie de Delphine pour cibler des niches de marché encore non occupées à Maurice. Ses voyages et ses expériences à travers le monde, qu’elle nous a contés, lui ont permis de construire ses projets. Plongez dans son aventure !

 

Les 5 étapes clés de sa vie

1 – Le Japon

« Lors de ma 4ème année d’études en Commerce International, j’ai effectué un échange inter-universitaire au Japon, à Otaru University : 3 mois d’université et 3 mois de stage. Ce fut l’une de mes plus belles expériences d’étudiante. J’avais fait 2 ans de japonais mais mon niveau était encore très basique. Seule dans un pays, où quasiment personne ne parlait anglais ou français, où la culture était tellement différente de la mienne, j’ai appris à m’adapter et à accueillir les obstacles comme des expériences enrichissantes et grandissantes. »

 

2 – L’aventure

« Suite, à cela, j’ai attrapé le « virus des voyages »… et je suis partie faire un long voyage en backpacking, en Australie et en Asie. J’ai dû financer mon voyage au fil de l’eau ; travailler dans restos, des bars, des fermes, des supermarchés, des lodges… Ce fut l’aventure telle que l’on peut en rêver : dormir à la belle étoile dans l’Outback Australien, traverser l’Australie pendant 4 jours en road truck, descendre des rivières en kayak, vivre avec le minimum dans un sac de 15kg… C’est une expérience mémorable ! Mais surtout tellement de belles rencontres ! Des rencontres avec d’autres personnes d’horizons différents, mais aussi une rencontre avec moi-même car les moments d’aventure et de solitude permettent de se découvrir avant tout et de sortir de sa zone de confort. »

 

3 – Paris

« Les étapes clés de mes expériences professionnelles furent au départ à Paris. Pas un sou en poche en sortant de mon voyage en backpack, un ami m’héberge généreusement pendant un an. En 1998, la crise asiatique, pas de boulot dans mon domaine… J’accepte tout : babysitting, vendeuse chez un traiteur, call center… Et je suis finalement remarquée par l’un de mes clients de Call Center : Cisco Systems. Il me propose un poste en dessous de mes compétences et de mon niveau d’études : responsable de base de données. Peu motivée, j’accepte quand même car je veux y mettre un pied.

6 mois plus tard, je deviens Coordinatrice France du projet CRM (Customer Relationship Management) et je passe des certifications Siebel pour me spécialiser. Puis je suis débauchée par Lectra Systems pour un poste de Consultante CRM, puis Chef de Projet à l’international. Notre équipe a implémenté 35 filiales dans le monde. Travailler à l’international m’a permis non seulement de découvrir ces pays, mais aussi d’apprendre, à gérer un même projet avec 35 approches et méthodologies différentes… Challenging !

La leçon que j’en ai tiré : il ne faut pas avoir peur d’entrer par la « petite porte » et de se relever les manches. Tout ce que l’on apprend, quel que soit le poste, sera très utile pour la suite. L’ego doit être mis de côté car avec du travail, de la persévérance, des formations professionnelles et en respectant les autres, on peut y arriver ! »

 

4 – Le grand saut

« Et enfin, l’aventure « LexpressProperty » qui démarre en 2008 à Maurice, avec une amie dans ma chambre, pour devenir aujourd’hui une entreprise de 45 personnes (qui a été renommée Mediatiz). Je ne connaissais rien au web… C’est une idée qui m’est venue suite aux multiples déménagements dans ma vie, où j’ai dû consulter des portails immobiliers à l’étranger. C’est une expérience de vie qui a été à l’origine de cette compagnie, d’où l’importance de vivre des expériences avant de se lancer.

En 2009, le premier magazine LexpressProperty sort de chez l’imprimeur !

 

L’aventure d’entrepreneur est une aventure difficile qui demande beaucoup d’énergie, de créativité et de persévérance. Je n’avais pas réalisé ce qui m’attendait et les obstacles que j’allais rencontrer. Mais quelle belle aventure !

Ma plus grande satisfaction est de commencer sur une page blanche et de voir se concrétiser mon idée par la suite. Avant de créer, je fais beaucoup de benchmark, je lis beaucoup, je discute de mon idée avec mon entourage qui me challenge, j’adapte mon idée au marché et puis je me mets au travail en gardant comme ligne directrice le revenu potentiel et les coûts associés. C’est vraiment basique, mais malheureusement beaucoup d’entrepreneurs se plantent car ils oublient la raison d’être d’un business (sauf si celui-ci a un objectif social ou humanitaire évidemment).

Souvent de jeunes entrepreneurs me contactent pour me demander mon avis sur leur business, ils ont de belles idées et celles-ci peuvent sans conteste intéresser le consommateur final. La créativité des jeunes mauriciens et leur esprit d’entreprenariat m’impressionnent vraiment ! Cependant, ils me présentent souvent un business plan qui ne tient pas la route car ils n’y passent pas suffisamment de temps et ne sont pas toujours réalistes : ils pensent au produit avant de penser au business et aux coûts associés.

Le marché mauricien regorge de talents, il faut absolument accompagner ces jeunes et aussi faciliter le financement de start-up ! »

 

5 – Deuxième vie

« En 2015, j’ai fait le choix de vendre mes actions de la compagnie car ma priorité reste ma famille, avec mon mari et mes 3 enfants. Aujourd’hui je suis Consultante en Strategic Business Development, et cela me plait d’aider d’autres compagnies à regarder leur business sous un angle différent, créatif et avec objectivité. »

 

Une anecdote sur son aventure entrepreneuriale

« Quand j’ai lancé lexpressproperty, j’ai effectué une mini étude de marché auprès de 15 agences immobilières, avec mon PowerPoint comme présentation du site : 9 agences m’ont dit qu’elles n’allaient pas me suivre car elles n’y croyaient pas, 4 agences m’ont dit « peut-être » et une agence m’a dit oui immédiatement : ma mère qui gère l’agence Villa Vie. Je me suis tout de même lancée avec la conviction que j’allais y arriver, et j’ai bien fait de me jeter à l’eau !

Mais je ne savais pas l’effort et le travail acharné qui m’attendait… J’avais la chance d’avoir mon mari qui me soutenait ! Quand on se lance, il y a toujours un risque. Il faut évaluer ce risque et ses conséquences. Mais il faut surtout ne pas hésiter à consulter d’autres entrepreneurs qui peuvent challenger le projet. »

 

Un conseil pour réussir à Maurice

« Selon moi, il y a plus qu’une clé nécessaire pour réussir : avant tout, bien préparer son projet avant de demander à d’autres entrepreneurs ou businessman de challenger le business plan et le business model.

Puis, le financement évidemment qui peut se faire de différentes façons : j’ai choisi de m’associer à un partenaire stratégique de qualité, la Sentinelle. Un partenariat réussi est une clé qui peut être un facteur de boost exponentiel.

Et enfin, le facteur le plus important d’un business c’est son équipe. L’entrepreneur doit savoir s’entourer de personnes compétentes et dynamiques, et créer une ambiance de travail agréable. Quand on est heureux, on est plus performant. Avec une équipe de choc, tout est possible ! C’est d’ailleurs ce qui fait le succès de LexpressProperty (Mediatiz), aujourd’hui encore. »

 

Un « tip » personnel bonus ?

« Ce qui m’a apporté le plus, c’est le soutien et le support de ma famille, mes amis, de mon équipe. C’est l’amitié et l’amour des siens qui est le vrai « booster » de notre vie personnelle et professionnelle. Sachez bien vous entourer ! »

 

On ne sait pas vous, mais si on ne devait retenir qu’un mot de l’expérience de Delphine, ce serait rencontres. Les siennes ont forgé son parcours et déterminé son succès. Aujourd’hui, c’est elle qui les crée et elle continue d’en faire, pour que naissent toujours plus de nouveaux projets. La boucle est bouclée !

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *