, , ,

Les changements majeurs qui vont avoir lieu dans le recrutement avec le Covid 19

changement-dans-le-milieu-du-recrutement-après-covid19

Le monde s’est presque arrêté de tourner ces dernières semaines avec l’éruption soudaine du Covid-19 autour du globe. Si l’économie s’est tournée vers un rythme de croisière beaucoup plus lent, elle n’est pas à l’arrêt pour autant. En effet, de nombreuses entreprises sont en train de se préparer pour l’après confinement. Sur l’hypothèse d’un regain économique à la suite de la quarantaine, les recrutements ne sont pas gelés. Mais qu’est-ce que cette pandémie a changé dans notre façon de recruter ?

1 – Le télé-travail va s’imposer comme une évidence

Une des conséquence directe de la pandémie c’est le développement du télé-travail. Une prise de conscience s’est opérée dans le fait que la présence physique sur un lieu n’est pas forcément nécessaire. D’après cet article de MeetFrank, le nombre de candidatures pour des postes de travail à distance ont doublées depuis janvier 2020.

Cette nouvelle catégorie va prendre une ampleur considérable et il serait préférable pour les entreprises de regarder quels emplois peuvent être rationalisés en termes de présence physique.

Si nous creusons encore la piste, cela pourrait même renforcer les échanges internationaux. Si la présence physique ne devient plus une nécessité, qu’est-ce qui empêche les salariés de travailler pour une entreprise située dans un autre pays depuis chez eux ?

2 – L’entretien 2.0

Malheureusement, il n’est plus possible de conduire d’entretiens physiques durant cette période. Il est donc nécessaire de basculer cette démarche essentiellement au recrutement vers du tout digital. Chez MeetYourJob, nous avons eu l’occasion de faire beaucoup de recrutements à distance. Ainsi voici nos conseils pour réussir son entretien 2.0 haut la main :

  • Se préparer : Pour donner à ce type d’entretien une dimension plus formelle qu’un entretien physique, il est conseillé de se familiariser avec le CV du candidat et la fiche de poste. De même, tenez le candidat informé et indiquez avec qui il passera l’entretien ; il pourra ainsi préparer ses propres questions. Et, bien sûr, veiller à ce que la technicité que vous utilisez fonctionne correctement.
  • Communiquez ouvertement : Tenez le candidat bien informé à chaque étape du processus d’entretien. Sans pouvoir lui réserver un accueil chaleureux en personne, il est particulièrement important de lui montrer que son temps et ses efforts sont appréciés. Mettez lui à son aise.
  • Soyez aussi professionnel et sympathique que possible : Il est important que chaque candidat sache que l’entretien visuel qu’il va passer est tout aussi important et sérieux qu’un entretien en personne.

Une fois l’entretien commencé, souriez. Gardez un contact visuel avec le candidat. Parlez librement. Faites un signe de tête lorsque le candidat parle pour montrer que vous le suivez.

Et prenez des notes. Non seulement sur ce que dit le candidat et sur son comportement, mais aussi sur le déroulement de l’entretien. Prenez note des rappels sur ce qui fonctionne et ce qui ne fonctionne pas.

Bien que vous souhaitiez être aussi professionnel que vous le seriez dans n’importe quel contexte, soyez également compréhensif envers votre candidat si des circonstances imprévisibles interrompent l’entretien. Essayez d’être encore plus empathique et attentionné.

  • Dans des cas particuliers: Si le chien aboie ou si le téléphone sonne, les candidats ne doivent pas être pénalisés. La vie est parfois difficile à contenir, notamment lorsque les conjoints et les partenaires travaillent à la maison et que les enfants ont dû interrompre leur scolarité.
  • Évitez les mauvaises surprises : Soyez respectueux envers le candidat et tenez-vous à l’écart des moments de distraction, y compris votre téléphone portable, comme vous le feriez lors d’un entretien en personne.
  • Valorisez la marque employeur : À chaque étape du processus recrutement, il est important de transmettre un message cohérent sur la mission et les valeurs de votre agence, ainsi que sur la culture du client.
  • Établir au préalable un plan de secours : Il arrive que les choses tournent mal, et l’inattendu peut frapper à tout moment. Assurez-vous donc d’avoir le numéro du candidat afin de pouvoir l’appeler si besoin.

3 – Quel sera donc le futur du recrutement ?

Comme martelé précédemment le digital va devenir une partie intégrante du processus de recrutement au point même de supplanter dans les quelques temps à venir les pratiques jusque-là maintenues.

Dans cet article de Forbes, l’auteur nous donne un aperçu d’à quoi pourrait ressembler le recrutement de demain avec un accent spécifique sur la place que l’IA va prendre. Le plus intéressant est la transformation des traditionnels salons de l’emploi vers une plateforme virtuelle. Pour que ce salon virtuel soit un succès, il faudra rajouter un peu de magie artificielle. Effectivement, un matchmaking AI-powered aura lieu entre les candidats et recruteurs pour permettre à chacun d’avoir la position la plus adaptée d’un côté et le talent le plus adéquat de l’autre. Cela permettra de rationaliser le nombre de CV reçus par les recruteurs mais aussi les recherches de la part des demandeurs d’emploi.

En conclusion, cette période nous éclaire sur les futures pratiques de recrutement. Si pour le moment, les demandeurs d’emplois ainsi que les entreprises restent frileuses quant à l’embauche, il reste néanmoins que l’adaptation à cette situation qui risque de durer doit se faire pour les deux partis.

, , , , ,

Ultimate cheat sheet for home office success

home-office-ultimate-cheat-sheet-infographic

Home office has become the norm since the outbreak of the Covid virus. It is still quite a new way of work in Mauritius. Our company has been one of the first to implement home office in our work routine. However, it didn’t mean that some of us have used their privilege to stay quietly at home some days. Consequently, since Covid happened we gathered the insights of all our colleagues for whom it was the first time working at home. Here are their advices to keep up the good work while confined in their homes:

home-office-cheat-sheet-infographic

1 – Keep up the discipline to succeed your home office challenge

The tentation to stay in your PJ’s is great, we admit it. However, bad idea, really bad. If you’re a beginner when it comes to home office you need to keep your daily work routine. That means wake up at an appropriate time, shower and dress as you would if you went to office. This will help you get in the mood and wash out any thoughts of procrastination.

2 – Establish a schedule

Establish your day schedule, at this point to-do lists will save you. Be careful with to-do lists though. Don’t make enormous to-do lists. Indeed, there is a 100% chance you won’t be able to make it at the end of the day. To-do lists will help you articulate your day and even your week. You’ll figure out what tasks can be done within the day or those that will need more time. Equally to help you you can assign a specific amount of time per task to avoid loosing your focus and also stay organized.

3 – Take breaks as usual

Keep the breaks you used to have during office hours. This will help you with the two previous points. However, it is understandable that working at home is not the same as working in the office since you have no colleagues to tease when you want to lift up your face from your computer screen. To overcome this the MeetYourJob team has created a special whereby room called coffee break for colleagues to have a nice chat sometimes.

4 – Keep focused

If after all the routine keep up points you still can’t manage it, don’t worry, we have the ultimate solution. Download a timer. If you’re on OS you can download befocused which is a great productivity app and it’s free! Personally my ultimate timer is 25 minutes of work for 5 minutes of break but you can adjust it depending on your own rythme.

5 – Beware of the impostor’s syndrom when doing home office

The impostor’s syndrom is a psychological bias where you have the impression you’re not good enough when it comes to your job. This can be really remnant when you’re alone at home with your computer as sole company. To fight this syndrom, management needs to be even more present than usual and recognize their colleagues work more often.

We hope this cheat sheet helped you!

 

 

, ,

Implanter son entreprise à l’étranger : BMS International nous raconte

implanter-entreprise-ile-maurice-bms-international

BMS International est une jeune société fondée en 2016 par 2 frères jumeaux, Benjamin et Maxime, avec la volonté farouche de devenir un acteur majeur de l’e-commerce en France, en Europe et dans le monde.

En l’espace de 3 ans, la petite start-up croît de façon exponentielle, sans levée de fond, et se renforce avec le recrutement d’une équipe de choc pour épauler les deux fondateurs. Aujourd’hui ils ont accepté de partager avec MeetYourJob la raison de leur implantation à l’Île Maurice :

1 – Pourquoi avoir fait le choix de se délocaliser à l’Île Maurice ?

Dans l’E-commerce o­n peut bosser de n’importe où, tous dans des villes différentes et plus la boîte grandissait plus nous voulions être ensembles et avoir des bureaux conséquents. Donc si on allait à Paris ou à Lyon la moitié de l’équipe n’aurait pas suivi donc autant aller dans un endroit sympa.

2 – Pourquoi l’Île Maurice ?

Nous connaissions des amis entrepreneurs qui nous ont vanté les mérites l’Île. C’est un super cadre de vie, c’est top pour les enfants ici. Même s’il y avait d’autres pays encore plus intéressants pour ce secteur-là, cela collait parfaitement avec notre demande.

3 – Comment s’est passé votre installation ?

Nous sommes passés par la Société Management company qui est spécialisée dans la création d’entreprises, le service était vraiment top.

4 – Avez-vous rencontré des difficultés depuis votre délocalisation à Maurice ?

Plus compliqué de gérer les employés en France qui ne partaient pas ici même si la moitié de l’équipe nous ont suivi, ils étaient super contents. C’était aussi une galère de trouver des bureaux, car on recherchait une villa à aménager donc ce n’était pas aussi simple de passer par un agent immobilier. Après pour les démarches de VISA, ça a été facile.

bms-témoignage-ile-maurice

5 – Êtes-vous content de votre choix ?

Carrément, d’un point de vue pro on était sereins, le cadre est top, l’équipe top. Même au niveau perso, c’est une super expérience de vie/ un choix de vie qui s’est super bien intégré avec notre positionnement. La France ne nous a pas manqué du tout. On regrette en aucuns cas !

6 – Si vous deviez le refaire, le referiez vous ?

Oui carrément et heureusement ! On le referait sans hésiter même si quand on va dans l’inconnu on peut se dire ça va être chaud.

7 – Afin de faciliter l’implantation de votre business à Maurice, vous avez fait appel à Meet your job. Comment avez-vous trouvé MYJ ?

Un employé de la boîte a été au salon des expat à paris et c’est là qu’il a rencontré MeetYourJob.  On vous a référé à plusieurs boîtes qui ne vous connaissez pas non plus.

8 – Vous avez fait appel au service de recrutement de MeetYourJob, comment cela s’est-il passé ?

On a fait appel à vous pour la partie recrutement. On est contents, les personnes sont toujours là. Après, c’est comme tout au début on passe quelques entretiens pour bien cerner nos besoins. Si c’était à refaire on recruterait à nouveau toutes celles que l’on a recruté. MeetYourJob a compris l’esprit de la boîte et ce qu’on recherchait.

Les entreprises sont avant tout faites de personnes, découvrez tous nos témoignages d’expatriés à Maurice sur notre blog 

, ,

[Infographie] Trouver un emploi sur les réseaux sociaux

Aujourd’hui, le web nous donne une bonne panoplie de canaux pour trouver un emploi. Aujourd’hui nous aimerions nous attaquer à un aspect qui devient de plus en plus présent dans notre recherche. Les réseaux sociaux. En plus de LinkedIn, d’autres plateformes sont en train de développer leur Job market. Mais trouver son emploi sur les réseaux sociaux peut être un sacré combat. La concurrence est rude et il faut donc réussir le paris d’avoir un profil qui se démarque. Dans notre infographie, on vous donne les clés pour trouver un emploi sur les réseaux sociaux :

trouver-emploi-réseaux-sociaux-conseils-infographie

Intégrer des groupes spécialisés, le must pour trouver un emploi sur les réseaux sociaux

Ils se multiplient partout, autant sur Facebook que sur LinkedIn. Quelque soit le pays, le secteur d’activité, les groupes dédiés à la recherche d’un emploi sont vos meilleurs amis. Ils vous permettent de vous retrouver dans une communauté qui sera ouverte à votre recherche et aux spécificités de votre demande. N’hésitez pas à poster vos CV, lettres de motivations sur ces groupes, de nombreux employeurs sont également présents pour trouver leur futur talent.

Poster du contenu

Ça peut paraître basique mais on oublie trop souvent de le faire. Postez du contenu sur votre industrie. Sur LinkedIn, votre profil remontera plus souvent aux yeux des recruteurs si vous adoptez cette stratégie. Cela vous donne une qualité d’expert. N’hésitez pas non plus à partager quelques moments de votre vie personnelle, l’arrivée d’un chiot ou d’un enfant par exemple. Vous êtes humain après tout 😉

Mettez vos préférences à jour

Complétez votre profil avec vos expériences et votre parcours universitaire sur toutes les plateformes que vous utilisez. Cela va faciliter votre processus de candidature notamment sur Facebook. Les employeurs vont rapidement remarqué l’effort que vous avez fait par rapport au reste des candidats.

Utilisez la publicité online pour booster votre carrière sur les réseaux sociaux

Parce que après tout pourquoi pas ? Pour quelques euros/dollars par jour vous pouvez promouvoir votre profil à un grand nombre de personnes.

Créez une page Facebook

Si vous ne voulez pas dévoiler votre vie personnelle sur la célèbre plateforme à votre peut-être futur employeur, considérez la création d’une page à votre nom qui pourra vous servir de CV.

 

, , , , ,

Comment accepter l’échec professionnel de façon constructive ?

Accepter l'échec professionnel

Nous aspirons tous à la réussite quelle que soit l’action que nous entreprenons. Une réussite à la fois dans le milieu professionnel ou dans notre vie personnelle. Cependant nous avons toujours peur de franchir le pas car il y a cette part d’incertitude, le risque d’échouer qui l’accompagne. Mais alors comment font les leaders, les grands de ce monde pour dépasser ce sentiment et réussir tout ce qu’ils entreprennent dans leur vie ?

MeetYourJob s’est posé cette question et tente d’y répondre. Voyons comment l’échec professionnel est un cadeau de la vie, comment apprendre à l’aimer.
Plus vous allez apprendre à aimer l’échec, plus vous allez vous sentir bien avec ce dernier.  Paradoxalement vous serez plus prêts à embrasser l’échec et donc prêts à réussir.

Le seul moyen de ne pas échouer est de ne rien faire. La réussite sans l’échec et vice versa n’existe pas. 

 L’échec vous pousse à grandir

1. L’échec vous pousse à grandir

 

L’échec vous pousse à vous dépasser, à transformer vos idées, à évoluer… L’échec est une ressource, une graine qui vous permet de grandir. À vous de faire le choix si vous préférez grandir avec cet échec ou vous détruire avec celui-ci.

Lors d’un événement, il existe deux types de personnes. Si vous prenez l’exemple de deux personnes qui ont vécu ensemble le même échec professionnel et que vous les interrogez 10 ans après pour comprendre leur évolution vous allez recevoir deux types de réponses. La première personne vous répondra qu’elle est encore déprimée de l’échec qu’elle a subi il y a 10 ans et qu’elle n’a pas su rebondir dessus. La seconde vous répondra que grâce à l’échec qu’elle a vécu il y a 10 ans qui était vraiment désagréable à vivre, elle a su rebondir, tout en apprenant et en grandissant dessus.

L’échec vous pousse à apprendre

2. L’échec vous pousse à apprendre

L’échec professionnel vous pousse à apprendre de nouvelles stratégies, à développer de nouvelles compétences. À chaque fois que vous faites face à un échec demandez-vous « Qu’est-ce que cet échec vous pousse à apprendre ? ».

 

3. L’échec vous pousse à être humble

L’échec professionnel permet de se prendre une claque et de se recentrer sur soi-même pour mieux comprendre ses envies et ses attentes. Cela vous permet également de créer des relations que vous n’auriez peut-être pas pu bâtir avant cet échec.

Chaque échec vous rend humble et vous amène à évoluer vers une meilleure version de vous-même.

Être humble

4. L’échec professionnel vous rend créatif

L’échec vous incite à trouver de nouvelles solutions, à innover, à faire différemment, à faire mieux… Chaque idée nouvelle est bonne à prendre. Ils vous sortent de votre zone de confort et vous pousse à faire des choses que vous n’avez peut-être jamais fait auparavant. Vous devez vous réinventer, chercher de nouvelles idées, et repenser votre idée et votre stratégie.

Chaque critique est bonne à prendre pour se remettre en question et avancer.

Devenir créatif

5. L’échec est une graine d’inspiration

Le point commun de toutes les personnes qui nous inspirent n’est pas leur réussite mais la manière dont ils ont réussi à transformer leur échec en réussite. Chaque échec est une opportunité à devenir une source d’inspiration pour vous et pour les autres. La différence entre chacun est la capacité que certains ont à transformer les difficultés de leur vie en succès.La différence se fait dans le temps que vous mettez à transformer un échec en réussite.

Est-ce que vous mettez 10 ans ? 1 an ? 1 mois ? 1 heure ? Combien de temps mettez-vous à vous relever ? Utilisez le temps pour comprendre la raison de votre échec, et vous relever rapidement.

 

6. L’échec vous prépare à la réussite

Il n’existe pas de réussite sans échec. Prenez du recul et demandez-vous si sans cet échec professionnel vous auriez compris la leçon que la vie vous a donné ?

Croyez-en vous et en votre projet, devenez inarrêtable.

 

Voici 5 personnes ayant connu la gloire après un échec professionnel :

Toutes ces personnes ont su un moment donné de leur vie développer pleinement leur potentiel. Malgré les difficultés, elles ont réussi à assouvir leurs désirs d’évolution grâce à leur détermination, les projetant ainsi vers leur objectif/ leur succès.

La gloire après un échec professionnel

Abraham Lincoln : 

Avant d’être élu président des USA, sa fiancée est décédée, il a échoué dans ses affaires et été battu de 8 élections.

Walt Disney :

Il a été renvoyé d’un poste de rédacteur sous prétexte d’un « manque d’imagination ».

Beethoven :

Maladroit au violon, il est également victime d’une perte de l’audition. C’est à ce moment-là qu’il composera ses plus belles symphonies.

Albert Einstein :

Il a connu un retard de la parole et de la lecture. Il a été refusé à l’école polytechnique et renvoyé de l’école normale.

Bill Gates :

Il a abandonné les études et a fait faillite avec sa première entreprise.

 

Quel que soit leur milieu social, leur âge, leur sexe, les personnes qui réussissent ont toute en commun un trait de caractère : elles DEPASSENT leurs LIMITES !

Qui que vous soyez, que vos ambitions soient d’ordre professionnel ou personnel n’attendez plus, devenez le héros de votre vie !

, , ,

Comment trouver sa voie professionnelle ? Nos 6 conseils

Comment trouver sa voie professionnelle

Vous éprouvez quelques difficultés à trouver votre voie professionnelle ? Vous avez du mal à vous épanouir dans votre job et vous ne vous sentez pas à votre place ? Vous avez fait de nombreuses années d’études dans un secteur d’activité qui ne vous convient plus. Si vous ne vous retrouvez plus dans votre entreprise ou dans votre secteur d’activité, MeetYourJob vous propose quelques solutions pour trouver la carrière qui VOUS correspond.

Aujourd’hui, vous pouvez exercer un grand nombre de métiers dans des secteurs complètement différents. En France, Pôle Emploi a répertorié près de 11 000 appellations différentes de métiers. Un chiffre qui peut faire peur, surtout quand on se sent perdu dans la quête de sa voie professionnelle.

1. Pour trouver, foncez !

Conseil : Foncez !

Dans un premier temps, chaque expérience vous apporte quelque chose. Ce n’est pas du temps de perdu mais au contraire cela vous permet de comprendre ce que vous aimez ou non. Les expériences vous permettent de grandir et d’apprendre à vous connaître. Il n’existe pas un chemin mais plusieurs pour vous amener vers votre voie idéale, votre vocation. Chaque expérience est bonne à prendre, alors FONCEZ !

2. Questionnez-vous

Apprendre à savoir qui vous êtes est primordial. Cela peut paraître compliqué mais voici une liste de questions simples pour vous permettre de poser les bases de votre recherche :

  • Qu’est-ce que j’aime faire de mon temps libre ?
  • Qu’elles sont mes passions ?
  • En quoi je suis doué ?
  • Quels sont mes points forts ?
  • Dans quels domaines je peux aider mes proches ?

Si vous ne connaissez pas vos points fort vous pouvez demander à vos proches, vos collègues, vos amis, vos professeurs. Demandez ce que vous savez bien faire ou non, ça peut paraître bateau mais certaines réponses peuvent être surprenantes.

À l’inverse vous pouvez vous demander :

  • Quels domaines ne m’attirent pas ?
  • Qu’est-ce que je n’aime pas faire ?
  • Quels métiers ne m’attirent pas ?
  • En quoi je suis moins doué/ moins habile ?

Ces réponses pourront vous aider à faire le tri parmi les possibilités. Connaître ce que vous n’aimez pas et ce en quoi vous n’êtes pas doué, vous permettra d’avancer dans vos recherches d’avenir, tout en éliminant des secteurs d’activités potentiels. N’hésitez donc pas à demander autour de vous et à solliciter les personnes qui vous entourent pour en savoir plus.

Conseil : Questionnez-vous

3. Restez lucide dans votre recherche de voie professionnelle

Vous devez également faire preuve de lucidité. En effet, parfois votre passion ne pourra pas devenir votre profession et cela ne sert à rien de s’obstiner. Malheureusement, on ne peut pas toujours vivre de ce qui nous passionne et il faut que cela reste un hobby car vous avez besoin de loisirs à côté de votre job.  Ce que vous aimez aujourd’hui, ne vous passionnera peut-être plus dans 10 ou 15 ans et vous vous retrouverez encore une fois perdu. Soyez donc lucide tout en apprenant à connaitre vos gouts et vos aspirations.

4. Soyez curieux

Trouver sa voie professionnelle : Restez curieux

En effet, tout le monde ne dispose pas d’une voie professionnelle évidente, vous devez donc être curieux et essayer de nombreuses disciplines quotidiennement.
Tester de nouvelles choses, pour trouver ce qui vous correspond. Tant que vous n’avez pas testé, vous ne pouvez pas savoir si vous aimez alors essayez et gardez l’esprit ouvert pour tenter toujours de nouvelles choses.

Aujourd’hui, grâce à internet nous avons la chance de pouvoir approfondir nos connaissances quotidiennement sur des sujets qui nous sont inconnus. N’hésitez donc pas à taper des mots clés sur les moteurs de recherche, à chercher et trouver les réponses à toutes vos interrogations. Une question ne doit pas rester sans réponse. Attisez votre curiosité, ce n’est pas du temps de perdu car chaque chose que vous apprenez pourra vous resservir plus tard.

Quel est le rôle d’un attaché de presse ? Pourquoi les quatre saisons n’existent que dans certains pays ? Quel est l’effet du sucre dans mon organisme ? Pourquoi les emails polluent-ils ?

 5. Agissez maintenant dès aujourd’hui !

Conseil : Agissez !

Si vous restez chez vous enfermé, il ne se passera absolument rien. Alors, sortez, allez à la rencontre de personnes, discutez, vivez des expériences parce que la vie est faites d’opportunités. Toutes discussions sont bonnes à prendre pour trouver votre voie professionnelle ! N’ayez pas peur de l’échec, car si vous pensez « Echec » et négatif ça va forcément mal tourner. Alors que si vous pensez positif et que vous vous dites que des opportunités vont se produire, cela va sûrement être le cas car vous allez :

  1. Réfléchir à ce que vous voulez
  2. Mettre en œuvre les moyens pour y parvenir
  3. Agir.

Toutes les personnes qui ont réussi dans leur voie professionnelle sont passés de la réflexion à l’action.

6. La méthode IKIGAI pour trouver sa voie professionnelle.

Pour mieux vous connaître vous pouvez utiliser la méthode Japonaise de l’IKIGAI permettant de connaître sa raison d’être. C’est le point de convergence de quatre composants qui sont passion, vocation, profession et mission. Grâce à cette méthode vous allez pouvoir comprendre ce pourquoi vous êtes fait sur terre et ainsi vous épanouir !

, , , ,

[INFOGRAPHIE] Bad work habits and solutions

We all have bad habits when it comes to work. Some are worst than the others but hey, 2020 is there and so you can shove all the guilt away and start brand new! Anyway that’s what we decided to do this infographic as a team and listed our bad work habits. We  took the ones we had in common and our ways to overcome them.

bad-work-habits-2020-infographic

Going in too many directions, first bad work habit

Our first bad work habit was going into too many directions at the same time. We lost track of our final objectives and as such our productivity was reduced. When overwhelmed by our jobs, it’s quite easy to panic and forget what’s important. Therefore, the first thing we needed to do was to take a very deep breath and then get organised well ahead of time to avoid this situation. By establishing larger time-scale schedules we managed to get a better understanding of what tasks were important at this moment.

Procrastinating, a dangerous penchant

Next, the old redundant annoying lady procrastination. Wether when we were students trying to find some motivation to write a mandatory thesis or today while working we all went through this experience full of guilt. But didn’t you notice that it was only when facing time-consuming tasks? So the best way out of it is to break those enormous tasks into small bits. Create a path with levels, it won’t seem like an insurmontable effort anymore.

Abusing exclamation marks!

Stop abusing exclamation marks! We love them too, every sentence should be punctuated with this beautiful punctuation. However, at some point it gets a little bit too much. People will still find you nice even if you don’t put them everywhere. Equally, same applies with emojis.

Being too lazy, bad work habit of 2020 to fix

Finally, being lazy might take the first place of worst work habit of 2020. It’s okay to be a little lazy sometimes, I mean we can’t always be on the top of our capacities all the time. We’re still humans when it comes to the end. Nonetheless, sometimes laziness if abused can make you miss opportunities that could open you new doors. I know going to a networking event on saturday morning is not what you were planning for your week-end, but still, you. need. to. go. You might end up meeting your next career path and if not, you will meet interesting people.

So keep up the efforts and get rids of those hindrances. Equally, if you need a bit of inspiration to get to your top work capacities check our infographic about the best podcasts of 2020 to boost your career here . 

,

Entretien d’embauche : 9 erreurs à éviter

Entretien d'embauche : 9 erreurs à éviter

MeetYourJob vous donne 9 erreurs à éviter lors d’un entretien d’embauche

 

1. Le retard

Arriver en retard est une erreur fatale. Il est préférable d’arriver 5 à 10 minutes avant afin de prendre possession des lieux.

2. Le manque d’information

La plus grande erreur est de ne pas s’être documenté sur l’entreprise pour laquelle vous avez postulé. Passez donc un moment avant votre entretien sur le site internet de l’entreprise pour connaitre son histoire, ses valeurs, son marché, son positionnement, ses offres, ses tarifs…

Ne vous présentez donc pas en touriste sans avoir recueilli de l’information sur l’entreprise qui recrute.

Manque d'information sur l'entreprise ou le poste

 

3. Ne pas savoir se présenter en moins de 2 minutes

L’idée est que vous devez pouvoir vous présenter d’une façon concise qui montre vos points forts. Le candidat, s’il n’est pas préparé à cet exercice récitera son CV. Cependant, cette stratégie peut paraître « ennuyeuse » pour le recruteur.

Pour réussir vos entretiens d’embauche, ayez une présentation de deux minutes qui vous résume. Vous pourrez utiliser cette courte présentation en début d’entretien si le recruteur vous laisse l’opportunité ou bien en court d’entretien pour résumer vos atouts.

Savoir se présenter en entretien d'embauche

 

4. Pas de préparation aux questions pièges

Le manque de préparations aux questions piège lors d’un entretien d’embauche peut-être fatal pour le candidat.

Le candidat doit avoir réfléchi à des réponses intelligentes et documentées pour pouvoir répondre à différents types de questions pièges telles que :

  • Pourquoi vous et pas un autre ?
  • Quelles sont vos qualités ? Quelles sont vos défauts ?
  • Pourquoi notre entreprise ?
  • Quelle est votre motivation ?

 

5. Dire du mal

Le candidat ne doit absolument pas dénigrer ou dire du mal de ses anciens employeurs, des concurrents, ou d’une personne influente sur le marché. Quand le candidat dénigre son ancienne hiérarchie, le recruteur l’assimile au mal raconté.

Au contraire, lorsque vous parlez d’un ancien manager, essayez de mettre l’accent sur les choses positives. Par exemple vous pouvez dire « {…} Voilà ce que j’ai apprécié lorsque j’ai travaillé avec telle personne c’était sa capacité à voir des plans à long terme. En particulier, il avait pressenti telle tendance et moi j’ai appris telle chose… ».

Si vous parlez de façon positive d’une personne absente vous serez assimilé au bien également.

 

6. Lors de votre entretien d’embauche, évitez les mauvaises questions

Evitez de poser des questions autocentrées, comme par exemple « Est-ce que vous avez des tickets restaurants ? » « Est-ce que j’aurai un bureau pour moi tout seul ? » « Est-ce que je pourrais avoir une voiture de fonction ? »…

Toutes ces questions vous discréditent parce qu’elles montrent que vous êtes là pour prendre et non pas pour donner.

Évitez de poser les mauvaises questions

 

7. Ne surtout pas mentir

Lors de votre entretien d’embauche, inventer un fait de but en blanc est très dangereux, car plus vous montez dans la hiérarchie, plus votre parcours sera vérifié, donc si vous inventez un mensonge important cela peut vous retomber dessus. Mentir est une rupture de contrat de confiance entre vous et le recruteur.

Pour prouver vos compétences, il est recommandé d’avoir sur vous des documents de synthèse (un book) qui prouvent que vous avez participé à tel projet, ou de montrer l’évolution de chiffres suite à vos actions par exemple. Les candidats sont souvent regardés d’un œil suspicieux par les recruteurs car les recruteurs savent qu’il y a des menteurs parmi eux. Donc, si vous amenez des preuves à l’appui de ce que vous dites, vous augmenterez vos chances de décrocher le job.

C’est quelque chose de très impressionnant pour un recruteur qu’un candidat amène par lui-même des faits et des documents en mettant les références à disposition.

Ne surtout pas mentir

 

8. Manque de confiance en soi

Montrer des signes de manque de confiance en soi est une erreur chez les candidats. Souvent le manque de confiance en soi s’illustre par quelqu’un qui parle vite, qui se touche le visage, qui a le regard fuyant. Il faut parler calmement, prendre son temps, avoir un regard franc.

Si vous avez un langage corporel qui est hésitant, que vous êtes penchés, en regardant ailleurs avec des tics etc. Votre langage corporel ne va pas coller avec votre discours et le recruteur ne donnera pas suite à cet entretien.

N’émettez donc pas de signe qui trahirait un manque de confiance en soi.

 

9. Manque de dynamisme

Les recruteurs n’aiment pas les personnes lentes, sans énergie…

En terme de niveau d’énergie vous devez avoir en début d’entretien, un niveau d’énergie qui soit légèrement supérieur à celui du recruteur. Cette petite touche en plus, permettra de donner du mouvement et du dynamisme à l’entretien.

Le recruteur a besoin de quelqu’un de réactif et qui a du répondant. De par sa présence physique, le candidat montre sa motivation.

Le manque de dynamisme

 

L’équipe MeetYourJob vous souhaite bonne chance pour vos entretiens !

, , , ,

[INFOGRAPHIE] Top podcasts 2020 pour booster sa carrière

Vous êtes peut-être un fan de podcasts ou vous n’en avez peut-être jamais écouté. Dans tous les cas, ce snacking content revient en grande trombe et pour cause ills nous permettent de faire deux choses en même temps. C’est un moyen pratique d’apprendre quelque chose sans rester fixé sur un écran. Le format audio court permet de ne pas perdre de le fil (et parfois d’être accro).

Chez MeetYourJob, on est des grands fans de podcasts. Quelques soient les sujets, chacun à ses petites pépites à partager. Mais ce qu’on préfère avant tout, c’est ceux qui nous motivent et qui nous inspirent ! Que ce soient des interviews d’entrepreneur.e.s, d’athlètes, etc. ou des tips pour améliorer notre productivité, on aime ce qui nous élève. Donc voici notre sélection de podcasts 2020 pour rester inspiré et motivé :

Infographie-Podcasts-2020-carrière