, ,

Implanter son entreprise à l’étranger : BMS International nous raconte

implanter-entreprise-ile-maurice-bms-international

BMS International est une jeune société fondée en 2016 par 2 frères jumeaux, Benjamin et Maxime, avec la volonté farouche de devenir un acteur majeur de l’e-commerce en France, en Europe et dans le monde.

En l’espace de 3 ans, la petite start-up croît de façon exponentielle, sans levée de fond, et se renforce avec le recrutement d’une équipe de choc pour épauler les deux fondateurs. Aujourd’hui ils ont accepté de partager avec MeetYourJob la raison de leur implantation à l’Île Maurice :

1 – Pourquoi avoir fait le choix de se délocaliser à l’Île Maurice ?

Dans l’E-commerce o­n peut bosser de n’importe où, tous dans des villes différentes et plus la boîte grandissait plus nous voulions être ensembles et avoir des bureaux conséquents. Donc si on allait à Paris ou à Lyon la moitié de l’équipe n’aurait pas suivi donc autant aller dans un endroit sympa.

2 – Pourquoi l’Île Maurice ?

Nous connaissions des amis entrepreneurs qui nous ont vanté les mérites l’Île. C’est un super cadre de vie, c’est top pour les enfants ici. Même s’il y avait d’autres pays encore plus intéressants pour ce secteur-là, cela collait parfaitement avec notre demande.

3 – Comment s’est passé votre installation ?

Nous sommes passés par la Société Management company qui est spécialisée dans la création d’entreprises, le service était vraiment top.

4 – Avez-vous rencontré des difficultés depuis votre délocalisation à Maurice ?

Plus compliqué de gérer les employés en France qui ne partaient pas ici même si la moitié de l’équipe nous ont suivi, ils étaient super contents. C’était aussi une galère de trouver des bureaux, car on recherchait une villa à aménager donc ce n’était pas aussi simple de passer par un agent immobilier. Après pour les démarches de VISA, ça a été facile.

bms-témoignage-ile-maurice

5 – Êtes-vous content de votre choix ?

Carrément, d’un point de vue pro on était sereins, le cadre est top, l’équipe top. Même au niveau perso, c’est une super expérience de vie/ un choix de vie qui s’est super bien intégré avec notre positionnement. La France ne nous a pas manqué du tout. On regrette en aucuns cas !

6 – Si vous deviez le refaire, le referiez vous ?

Oui carrément et heureusement ! On le referait sans hésiter même si quand on va dans l’inconnu on peut se dire ça va être chaud.

7 – Afin de faciliter l’implantation de votre business à Maurice, vous avez fait appel à Meet your job. Comment avez-vous trouvé MYJ ?

Un employé de la boîte a été au salon des expat à paris et c’est là qu’il a rencontré MeetYourJob.  On vous a référé à plusieurs boîtes qui ne vous connaissez pas non plus.

8 – Vous avez fait appel au service de recrutement de MeetYourJob, comment cela s’est-il passé ?

On a fait appel à vous pour la partie recrutement. On est contents, les personnes sont toujours là. Après, c’est comme tout au début on passe quelques entretiens pour bien cerner nos besoins. Si c’était à refaire on recruterait à nouveau toutes celles que l’on a recruté. MeetYourJob a compris l’esprit de la boîte et ce qu’on recherchait.

Les entreprises sont avant tout faites de personnes, découvrez tous nos témoignages d’expatriés à Maurice sur notre blog 

, ,

[Infographie] Trouver un emploi sur les réseaux sociaux

Aujourd’hui, le web nous donne une bonne panoplie de canaux pour trouver un emploi. Aujourd’hui nous aimerions nous attaquer à un aspect qui devient de plus en plus présent dans notre recherche. Les réseaux sociaux. En plus de LinkedIn, d’autres plateformes sont en train de développer leur Job market. Mais trouver son emploi sur les réseaux sociaux peut être un sacré combat. La concurrence est rude et il faut donc réussir le paris d’avoir un profil qui se démarque. Dans notre infographie, on vous donne les clés pour trouver un emploi sur les réseaux sociaux :

trouver-emploi-réseaux-sociaux-conseils-infographie

Intégrer des groupes spécialisés, le must pour trouver un emploi sur les réseaux sociaux

Ils se multiplient partout, autant sur Facebook que sur LinkedIn. Quelque soit le pays, le secteur d’activité, les groupes dédiés à la recherche d’un emploi sont vos meilleurs amis. Ils vous permettent de vous retrouver dans une communauté qui sera ouverte à votre recherche et aux spécificités de votre demande. N’hésitez pas à poster vos CV, lettres de motivations sur ces groupes, de nombreux employeurs sont également présents pour trouver leur futur talent.

Poster du contenu

Ça peut paraître basique mais on oublie trop souvent de le faire. Postez du contenu sur votre industrie. Sur LinkedIn, votre profil remontera plus souvent aux yeux des recruteurs si vous adoptez cette stratégie. Cela vous donne une qualité d’expert. N’hésitez pas non plus à partager quelques moments de votre vie personnelle, l’arrivée d’un chiot ou d’un enfant par exemple. Vous êtes humain après tout 😉

Mettez vos préférences à jour

Complétez votre profil avec vos expériences et votre parcours universitaire sur toutes les plateformes que vous utilisez. Cela va faciliter votre processus de candidature notamment sur Facebook. Les employeurs vont rapidement remarqué l’effort que vous avez fait par rapport au reste des candidats.

Utilisez la publicité online pour booster votre carrière sur les réseaux sociaux

Parce que après tout pourquoi pas ? Pour quelques euros/dollars par jour vous pouvez promouvoir votre profil à un grand nombre de personnes.

Créez une page Facebook

Si vous ne voulez pas dévoiler votre vie personnelle sur la célèbre plateforme à votre peut-être futur employeur, considérez la création d’une page à votre nom qui pourra vous servir de CV.

 

,

[INFOGRAPHIE] Bad work habits and solutions

We all have bad habits when it comes to work. Some are worst than the others but hey, 2020 is there and so you can shove all the guilt away and start brand new! Anyway that’s what we decided to do this infographic as a team and listed our bad work habits. We  took the ones we had in common and our ways to overcome them.

bad-work-habits-2020-infographic

Going in too many directions, first bad work habit

Our first bad work habit was going into too many directions at the same time. We lost track of our final objectives and as such our productivity was reduced. When overwhelmed by our jobs, it’s quite easy to panic and forget what’s important. Therefore, the first thing we needed to do was to take a very deep breath and then get organised well ahead of time to avoid this situation. By establishing larger time-scale schedules we managed to get a better understanding of what tasks were important at this moment.

Procrastinating, a dangerous penchant

Next, the old redundant annoying lady procrastination. Wether when we were students trying to find some motivation to write a mandatory thesis or today while working we all went through this experience full of guilt. But didn’t you notice that it was only when facing time-consuming tasks? So the best way out of it is to break those enormous tasks into small bits. Create a path with levels, it won’t seem like an insurmontable effort anymore.

Abusing exclamation marks!

Stop abusing exclamation marks! We love them too, every sentence should be punctuated with this beautiful punctuation. However, at some point it gets a little bit too much. People will still find you nice even if you don’t put them everywhere. Equally, same applies with emojis.

Being too lazy, bad work habit of 2020 to fix

Finally, being lazy might take the first place of worst work habit of 2020. It’s okay to be a little lazy sometimes, I mean we can’t always be on the top of our capacities all the time. We’re still humans when it comes to the end. Nonetheless, sometimes laziness if abused can make you miss opportunities that could open you new doors. I know going to a networking event on saturday morning is not what you were planning for your week-end, but still, you. need. to. go. You might end up meeting your next career path and if not, you will meet interesting people.

So keep up the efforts and get rids of those hindrances. Equally, if you need a bit of inspiration to get to your top work capacities check our infographic about the best podcasts of 2020 to boost your career here . 

,

Entretien d’embauche : 9 erreurs à éviter

Entretien d'embauche : 9 erreurs à éviter

MeetYourJob vous donne 9 erreurs à éviter lors d’un entretien d’embauche

 

1. Le retard

Arriver en retard est une erreur fatale. Il est préférable d’arriver 5 à 10 minutes avant afin de prendre possession des lieux.

2. Le manque d’information

La plus grande erreur est de ne pas s’être documenté sur l’entreprise pour laquelle vous avez postulé. Passez donc un moment avant votre entretien sur le site internet de l’entreprise pour connaitre son histoire, ses valeurs, son marché, son positionnement, ses offres, ses tarifs…

Ne vous présentez donc pas en touriste sans avoir recueilli de l’information sur l’entreprise qui recrute.

Manque d'information sur l'entreprise ou le poste

 

3. Ne pas savoir se présenter en moins de 2 minutes

L’idée est que vous devez pouvoir vous présenter d’une façon concise qui montre vos points forts. Le candidat, s’il n’est pas préparé à cet exercice récitera son CV. Cependant, cette stratégie peut paraître « ennuyeuse » pour le recruteur.

Pour réussir vos entretiens d’embauche, ayez une présentation de deux minutes qui vous résume. Vous pourrez utiliser cette courte présentation en début d’entretien si le recruteur vous laisse l’opportunité ou bien en court d’entretien pour résumer vos atouts.

Savoir se présenter en entretien d'embauche

 

4. Pas de préparation aux questions pièges

Le manque de préparations aux questions piège lors d’un entretien d’embauche peut-être fatal pour le candidat.

Le candidat doit avoir réfléchi à des réponses intelligentes et documentées pour pouvoir répondre à différents types de questions pièges telles que :

  • Pourquoi vous et pas un autre ?
  • Quelles sont vos qualités ? Quelles sont vos défauts ?
  • Pourquoi notre entreprise ?
  • Quelle est votre motivation ?

 

5. Dire du mal

Le candidat ne doit absolument pas dénigrer ou dire du mal de ses anciens employeurs, des concurrents, ou d’une personne influente sur le marché. Quand le candidat dénigre son ancienne hiérarchie, le recruteur l’assimile au mal raconté.

Au contraire, lorsque vous parlez d’un ancien manager, essayez de mettre l’accent sur les choses positives. Par exemple vous pouvez dire « {…} Voilà ce que j’ai apprécié lorsque j’ai travaillé avec telle personne c’était sa capacité à voir des plans à long terme. En particulier, il avait pressenti telle tendance et moi j’ai appris telle chose… ».

Si vous parlez de façon positive d’une personne absente vous serez assimilé au bien également.

 

6. Lors de votre entretien d’embauche, évitez les mauvaises questions

Evitez de poser des questions autocentrées, comme par exemple « Est-ce que vous avez des tickets restaurants ? » « Est-ce que j’aurai un bureau pour moi tout seul ? » « Est-ce que je pourrais avoir une voiture de fonction ? »…

Toutes ces questions vous discréditent parce qu’elles montrent que vous êtes là pour prendre et non pas pour donner.

Évitez de poser les mauvaises questions

 

7. Ne surtout pas mentir

Lors de votre entretien d’embauche, inventer un fait de but en blanc est très dangereux, car plus vous montez dans la hiérarchie, plus votre parcours sera vérifié, donc si vous inventez un mensonge important cela peut vous retomber dessus. Mentir est une rupture de contrat de confiance entre vous et le recruteur.

Pour prouver vos compétences, il est recommandé d’avoir sur vous des documents de synthèse (un book) qui prouvent que vous avez participé à tel projet, ou de montrer l’évolution de chiffres suite à vos actions par exemple. Les candidats sont souvent regardés d’un œil suspicieux par les recruteurs car les recruteurs savent qu’il y a des menteurs parmi eux. Donc, si vous amenez des preuves à l’appui de ce que vous dites, vous augmenterez vos chances de décrocher le job.

C’est quelque chose de très impressionnant pour un recruteur qu’un candidat amène par lui-même des faits et des documents en mettant les références à disposition.

Ne surtout pas mentir

 

8. Manque de confiance en soi

Montrer des signes de manque de confiance en soi est une erreur chez les candidats. Souvent le manque de confiance en soi s’illustre par quelqu’un qui parle vite, qui se touche le visage, qui a le regard fuyant. Il faut parler calmement, prendre son temps, avoir un regard franc.

Si vous avez un langage corporel qui est hésitant, que vous êtes penchés, en regardant ailleurs avec des tics etc. Votre langage corporel ne va pas coller avec votre discours et le recruteur ne donnera pas suite à cet entretien.

N’émettez donc pas de signe qui trahirait un manque de confiance en soi.

 

9. Manque de dynamisme

Les recruteurs n’aiment pas les personnes lentes, sans énergie…

En terme de niveau d’énergie vous devez avoir en début d’entretien, un niveau d’énergie qui soit légèrement supérieur à celui du recruteur. Cette petite touche en plus, permettra de donner du mouvement et du dynamisme à l’entretien.

Le recruteur a besoin de quelqu’un de réactif et qui a du répondant. De par sa présence physique, le candidat montre sa motivation.

Le manque de dynamisme

 

L’équipe MeetYourJob vous souhaite bonne chance pour vos entretiens !

,

[INFOGRAPHIE] Top podcasts 2020 pour booster sa carrière

Vous êtes peut-être un fan de podcasts ou vous n’en avez peut-être jamais écouté. Dans tous les cas, ce snacking content revient en grande trombe et pour cause ills nous permettent de faire deux choses en même temps. C’est un moyen pratique d’apprendre quelque chose sans rester fixé sur un écran. Le format audio court permet de ne pas perdre de le fil (et parfois d’être accro).

Chez MeetYourJob, on est des grands fans de podcasts. Quelques soient les sujets, chacun à ses petites pépites à partager. Mais ce qu’on préfère avant tout, c’est ceux qui nous motivent et qui nous inspirent ! Que ce soient des interviews d’entrepreneur.e.s, d’athlètes, etc. ou des tips pour améliorer notre productivité, on aime ce qui nous élève. Donc voici notre sélection de podcasts 2020 pour rester inspiré et motivé :

Infographie-Podcasts-2020-carrière

 

,

[INFOGRAPHIE] Le bien-être en entreprise

Le bien-être des collaborateurs est un sujet qui est aujourd’hui convenu comme primordial pour les entreprises. Des GAFA aux start-ups chacun adopte comme il peut les gestes pour augmenter le capital bonheur de ses individus. Hausse de performance, réduction du stress, baisse des arrêts maladies, le bien-être en entreprise fait bien des miracles.

De nombreux articles nous donnent des insights pour améliorer ce fameux « bien-être en entreprise ». Ici nous avons cherché ce qui sur le long-terme, garde des équipes heureuses.

Chez MeetYourJob, le bien-être de nos équipes est primordial. Nous sommes donc constamment en train de chercher des moyens d’améliorer le bonheur de nos collaborateurs. Les feedbacks réguliers que nous menons ont permis de dégager des insights sur ce qu’ils apprécient réellement au sein de notre entreprise.

Au-delà du café gratuit, voici les principaux points que nos collaborateurs ont primés comme vecteurs de leur bien-être au sein de MeetYourJob:

Vous êtes sous pression ? Retrouvez nos astuces & exercices pour lutter contre le stress.

[INFOGRAPHIE] Les softs skills indispensables de 2020

Les softs skills prennent de plus en plus de place dans le recrutement d’un candidat. Aujourd’hui l’employeur n’est plus seulement là à juger le savoir-faire mais il se penche aussi sur le savoir-être. LinkedIn ne recense pas loin de 50 000 compétences dans le monde entier, qu’elles soient « hard » (savoir-faire) ou « soft »(savoir-être), il faut savoir les développer pour affronter un monde en mutation constante.

La dernière étude de Udemy met en exergue que la disruption technologique va amener les entreprises à avoir un autre angle d’approche quand il s’agit des compétences. Que ce soit au niveau de ses futurs talents ou même de ses équipes, l’évaluation d’un profil aura pour tendance l’accentuation significative du savoir-être.

Quelles soft skills sont indispensables pour 2020 ?

L’étude menée en janvier 2019 par Adzuna nous montre que selon les pays les soft skills diffèrent. MeetYourJob vous a sélectionnés les soft skills les plus reconnues à l’Île Maurice à travers cette infographie :

infographie soft skills 2020 Maurice

Toutes les softs skills nécessaire pour avoir un job à l’Île Maurice

Vous avez aimer ? Retrouvez notre infographie  avec 4 conseils pour trouver son premier emploi ici.

,

Pourquoi et comment adopter le management participatif ?

Pourquoi et comment adopter le management participatif

Nous sommes dans l’ère du management collaboratif, entreprise libérée et du management participatif. Mais qu’est-ce que le management participatif concrètement ?

Il existe plusieurs styles de management. Adapter son style c’est donc : se fixer un objectif en fonction d’un contexte et du besoin des collaborateurs. Le management participatif est basé sur l’intelligence collective de l’organisation qui favorise l’implication de tous dans la prise de décisions importantes pour la société tout en facilitant la circulation de l’information.

Une des grandes vertus du management participatif est de responsabiliser/engager/motiver ses salariés. Ce management permet d’associer les collaborateurs à la recherche de solutions, voire à la prise de décisions. Cette méthode managériale est très positive ! Le management participatif permet de responsabiliser, d’impliquer une équipe, tout en laissant une marge de manœuvre, levier important de motivation.

En clair, le management participatif est une manière de replacer l’humain au centre des décisions et du fonctionnement d’une entreprise.

Pilliers du management participatif

Appliquer le management participatif au quotidien d’une entreprise :

MeetYourJob vous préconise 5 conseils pour instaurer le management participatif au sein de votre entreprise.

1. La confiance

Il est très important de faire confiance aux collaborateurs. Que ce soit au niveau de leur capacité de jugement ou sur leurs capacités de décisions. Ainsi, cela permet de leur confier un certain nombre de tâches et les laisser s’engager sur un certain nombre de sujets afin qu’ils puissent proposer à leur manager des solutions aux problématiques d’entreprise. C’est une forme d’engagement qui permet de mieux fonctionner, de rendre les collaborateurs plus participatifs et donc plus acteurs de leur propre travail au quotidien. Le but est de les rendre plus heureux et plus épanouis à travers de nouvelles responsabilités qui leur sont confiées.

La confiance des collaborateurs

2. Impliquer les équipes

Afin que les équipes puissent s’engager pleinement dans les projets de la société, les managers doivent les impliquer en amont.

Il est intéressant que les équipes puissent participer à la définition des objectifs, aux choix des stratégies à adopter pour les atteindre mais aussi à la manière de diriger ce projet. Les managers devront donc communiquer toutes les informations nécessaires aux équipes, afin qu’ils soient en mesure de pouvoir répondre aux objectifs et de pouvoir mener le projet à bien. Il faudra également impliquer les équipes dans la communication et l’animation des rencontres de manière à faire circuler l’information.

💡 Vous pouvez par exemple, organiser des réunions où chacun prend la parole pour exprimer son point de vue et son avancé sur le projet. Ou bien, vous pouvez confier l’organisation et l’animation des réunions par vos collaborateurs. Chaque salarié dispose d’un rôle (animateur, présentation du budget, présentation de la stratégie) pour animer la réunion.

Toutes les idées visant à impliquer chaque collaborateur sont bonnes à mettre en place.

Impliquer votre équipe

3. Apprendre à déléguer

Citation de Roosevelt

Pour continuer dans cette dynamique de partage, il faudra leur déléguer une partie du pouvoir afin de leur permettre de prendre des décisions. En effet, le management participatif permet à chacun de pouvoir s’exprimer dans la prise de décision et de pouvoir se positionner stratégiquement dans le but d’atteindre les objectifs visés. Vous ne recrutez pas des talents dans le but de leur dire quoi faire mais bien pour qu’il vous explique comment faire. Le manager doit être capable de mettre son égo de côté pour laisser la possibilité aux collaborateurs de prendre des décisions et de pouvoir se positionner en tant que leaders.

Cependant, les salariés seront amenés à commettre des « erreurs » lors de leurs prises de décision.

La décision parfaite n’a pas de sens et n’existe pas. 

Les erreurs font partie intégrante du processus d’apprentissage et aucun collaborateur ne pourra y échapper. Le management participatif incite donc chaque collaborateur à s’initier au projet sans pour autant sanctionner toutes les erreurs éventuelles commises. Cependant, les managers devront délimiter un terrain de jeu.

Citation de Welch

4. Valeurs & raison d’être

Le management participatif doit être délimité par des règles. Dans le but de rendre le management participatif encore plus « participatif » vous pouvez, ensemble définir les règles et les limites.

En effet, les règles d’une culture d’entreprise et des bonnes relations entre les collaborateurs se résument à :

  • Les valeurs : Comment se comporter ensemble ?
  • La raison d’être : Pourquoi se comporter ensemble ?

Afin de définir ces deux items, de nombreuses entreprises consacrent une journée pour définir leurs valeurs d’entreprise avec leur équipe.

💡 Par exemple, vous pouvez réunir votre équipe et demander à chacun d’écrire sur des post-it les valeurs qui leurs sont indispensables. Vous réunissez chacune des valeurs, puis ensemble vous brainstormer pour définir VOS valeurs.

Vous pouvez utiliser la même méthode pour définir la raison d’être de l’entreprise. De cette manière, chaque collaborateur se reconnaîtra dans les valeurs et la raison d’être de l’entreprise.

Valeurs et raison d'être

5. Résoudre les problèmes pour un management participatif optimal

Le management participatif est apprécié dans les bons comme dans les mauvais moments de la vie d’une entreprise. Lors de conflits, de crise ou de problèmes, vous pouvez faire participer vos salariés à la résolution de situations difficiles. Lorsque vous décidez de mettre en place le management participatif, il est presque impossible de revenir en arrière, de plus cela ferait douter vos collaborateurs.

Lors de périodes difficiles, il est donc important de faire participer chaque employé à trouver des solutions pour faire face à cette crise.

Pour conclure, le management participatif permet d’impliquer, de responsabiliser, et d’accepter les erreurs tout en animant une équipe. Les managers ne doivent pas oublier que les deux compétences incontournables pour manager une équipe sont la flexibilité et l’empathie.

Résoudre les problèmes internes

MeetYourJob vous recommande la lecture de l’article « Améliorer le bien être de ses salariés »

,

Faire un stage à l’étranger : Élodie raconte son expérience

Stage à l'étranger - Elodie

Il y a deux ans, Élodie, décide de faire un stage à l’étranger et part à l’Île Maurice pour faire valider sa troisième année en école de communication. Stressée et anxieuse à l’idée de se lancer dans l’inconnu, elle en sortira grandie et changée. Elle nous livre son expérience Mauricienne …

Peux-tu te présenter ?

Je m’appelle Elodie, j’ai 22 ans et je viens de Paris. Je suis en Master 2 Influence et Stratégies de l’Evénement à l’ISCOM Paris, école que j’ai intégrée en post-bac. Actuellement, j’effectue ma dernière année d’étude en alternance chez BNP Paribas Banque Privée au sein des Relations Publiques. J’ai une grande appétence pour l’événementiel, les relations publiques et plus globalement la communication.

Pourquoi as-tu décidé de faire un stage à l’étranger ?

Stage à l'Île Maurice - Élodie

En troisième année à l’ISCOM, nous sommes obligés d’effectuer un stage à l’étranger d’une durée de 4 à 6 mois. Alors que tous mes amis cherchaient un stage en Europe (Londres, Barcelone, Bruxelles,..), de mon côté, je voulais absolument partir loin. J’avais toujours vécu chez mes parents. Je n’avais jamais eu l’occasion de quitter le cocon familial pour partir vivre dans une autre ville. Partir dans un autre pays était pour moi une réelle chance mais aussi un vrai challenge personnel. C’était l’occasion de sortir de ma zone de confort, quitter ma routine quotidienne et découvrir un pays encore inconnu.

Après des recherches pour partir en Australie, Amérique du Sud, ou Thaïlande, j’ai finalement eu l’opportunité d’effectuer un stage à l’Île Maurice. Je n’ai pas hésité une seule seconde. C’était pour moi le stage à l’étranger de rêve dans le pays de rêve. À l’époque, je ne connaissais pas bien l’Île Maurice. Je savais juste que ce pays ressemblait à une vraie carte postale !

Comment as-tu démarré tes recherches pour trouver un stage à l’Île Maurice ?

Trouver un stage à l’étranger n’a pas été simple. D’autant plus que je suis mauvaise dans les langues étrangères. J’ai envoyé de nombreuses candidatures spontanées dans différentes entreprises. Mon seul critère était le soleil. Je voulais absolument partir dans un pays lointain avec beaucoup de soleil ! Il s’est avéré qu’une de mes connaissances avait quelques contacts sur l’Île Maurice. C’est ainsi que j’ai connu MeetYourJob. Il y avait un poste qui se libérait en tant que Responsable Logistique et Evénementiel. J’ai tout de suite sauté sur l’occasion !

Es-tu passée par un organisme pour trouver ce stage à l’étranger ?

Non, je n’ai utilisé aucun organisme pour trouver un stage. Bien souvent, ces structures sont payantes et coûtent extrêmement cher. Je n’avais pas envie et surtout pas les moyens de passer par un tel organisme. C’est peut-être pour cela que mes recherches ont été plus compliquées et longues que prévu. (Remarque : Stagissimo by MeetYourJob vous permet trouver un stage à l’Île Maurice et à l’étranger sans frais d’agence.)

Dans quelle entreprise étais-tu ?

J’ai travaillé au sein de MeetYourJob durant 4 mois. J’ai effectué mon stage de septembre à décembre 2016.

Quelles ont été tes missions lors de ton stage à l’Île Maurice ?

Je travaillais dans le département Expérience, aujourd’hui devenu SmartTraveller. Ma mission principale était d’accompagner les stagiaires sur l’Île en leur proposant des expériences inédites. Au quotidien, je devais trouver des idées d’événements destinés aux stagiaires, des idées d’activités qui pourraient plaire au plus grand nombre. L’objectif était de leur faire découvrir l’Île Maurice sous un autre angle et renforcer la communauté de stagiaires et les liens entre eux. Cette mission me demandait également un gros travail de négociation de partenariats et gestion des relations avec des partenaires afin de toujours trouver les meilleures activités à proposer sur l’Île.

C’était pour moi un pur plaisir de réaliser ces missions. Cela m’a permis de découvrir l’Île Maurice et faire de nombreuses rencontres. Imaginer et créer des événements pour les stagiaires (qui étaient mes potes au passage) était vraiment le job parfait !

Mon intégration au sein de MeetYourJob s’est extrêmement bien passée. L’équipe est bienveillante et la bonne humeur est toujours au rendez-vous !

Stage à l'Étranger - Elodie et son aventure

Que retiens-tu de ton expérience à l’Île Maurice ?

Cette expérience m’a apporté énormément, que ce soit sur le plan professionnel ou personnel. Au travail, c’était très enrichissant de connaître d’autres modes de travail et s’intégrer dans un tout nouvel environnement. Sur le plan personnel, j’ai également beaucoup appris. Faire mon stage à l’étranger m’a fait gagner énormément de confiance en moi et de maturité. Maurice a réellement été un pays coup de cœur pour moi ! J’ai adoré les paysages, le soleil, la culture, la population et toutes les richesses de ce pays. On peut y faire 1000 activités, on ne s’y ennuie jamais !

Si tu devais le refaire, le referais-tu ?

Sans hésiter ! Effectuer un stage à l’étranger c’est le genre d’opportunité qui n’arrive pas tous les jours.

Recommanderais-tu a ton entourage d’effectuer un stage à l’étranger ?

Bien sûr. Et pas seulement à mon entourage ! Partir à l’étranger pour un stage ou un job est une expérience incroyable ! Il faut vraiment le vivre pour comprendre.

Stage à l'Île Maurice - Elodie

Ce stage à l’Île Maurice a t-il modifié tes projets d’avenir ?

Totalement. Avant, j’étais trop peureuse et trouillarde pour m’imaginer partir seule à l’étranger et encore plus pour y vivre. Depuis mon retour de l’Île Maurice, je rêve que d’une chose : repartir à l’étranger ! Avant, je n’avais jamais pensé à partir travailler et vivre à l’étranger sur le long terme. Maintenant j’y songe de plus en plus. Je commence à m’intéresser petit à petit aux pays dans lesquels je pourrai trouver du travail.

Que fais-tu aujourd’hui ?

En septembre, je finirai mon alternance chez BNP Paribas Banque Privée et également mes études. Il est temps pour moi de commencer ma petite vie professionnelle.

Et maintenant, quels sont tes projets ?

C’est le genre de question qui me met la pression… Honnêtement, je ne sais pas du tout. Je suis totalement indécise. Je suis partagée entre le fait de repartir voyager à l’étranger, découvrir de nouveaux pays et nouvelles expériences ou retourner à Maurice et trouver du travail pour m’y installer ou encore rester en France et trouver un CDI / CDD dans l’événementiel.

Chaque jour je change d’avis, donc pour le moment je me laisse porter en attendant, une autre très belle opportunité.

Quoiqu’il arrive, je mets un point d’honneur sur le fait que je veux vivre dans un pays / ville qui me correspond à 100% et trouver un travail qui m’épanouit au quotidien !

 

,

Méthode : OKR

Jeudi matin, la team MeetYourJob fixait ses OKR pour le 3ème quarter 2019

Depuis début 2019, nous utilisons la méthode américaine pour fixer nos objectifs et piloter notre structure.

Créée dans les années 90 aux Etats Unis par Peter Drucker, la méthode OKR (Objectives Key Results) est une technique managériale souvent mise en place pour piloter la structure trimestre par trimestre à travers des objectifs ambitieux et une vision commune. Aujourd’hui, elle est utilisée par tous les plus grands (Google, Netflix, Linkedin, Twitter…) et reconnue pour son efficacité surtout auprès des startups comme MeetYourJob 😉

 

 

La méthode OKR permet de répondre à deux questions :

  • Où voulons-nous aller ? (Objectives)
  • Comment allons-nous y parvenir ? (Key Results)

En quoi consiste la méthode OKR ?

Idéal pour les start-ups, la méthode OKR définie des objectifs ambitieux à destination de tous les collaborateurs. Cette technique managériale permet d’optimiser la performance de toutes les ressources et de tous les départements et ainsi d’aligner le travail de toutes les équipes sur les objectifs globaux de l’entreprise par trimestre.

 

Pourquoi MeetYourJob utilise cette méthode ?

Les OKR permettent de casser la routine de notre team et ainsi d’avoir une vision générale et de savoir où chacun doit aller. Cette méthode favorise la transparence et la communication au sein de la structure. Elle replace les objectifs ambitieux au cœur de celle-ci.

Les OKR créées une, dynamique challengeante et un environnement motivant en sortant les employés de leur zone de confort.

“Nous fixons des objectifs ambitieux pour favoriser une méthode de travail efficace et pour challenger les équipes, les motiver et rendre les collaborateurs plus productifs. Plus de visibilité, de transparence et de compréhension du quotidien. Fini la zone de confort et la routine !”

– Clémence, COO de MeetYourJob

Concrètement comment ça marche ?

Un objectif est réussi quand il atteint 80 %.

Les “Key Results” sont les résultats concrets qu’il faut atteindre pour compléter les objectifs, ils permettront ainsi de mesurer l’avancement des objectifs tout au long du quarter. Chaque « Key Results » doit être mesurable et facile à évaluer.

Une todo list découlera ensuite de ces Key Results pour atteindre l’objectif et ainsi se diriger vers notre vision commune !

De plus tout le monde a accès aux OKR de chacun en live ! A la fin du quarter, nous faisons le bilan et définissons team par team les prochains objectifs ! Cela favorise donc la communication, transparence, visibilité et nous permet de passer un bon moment tous ensemble !