Qui n’a jamais rêvé de pouvoir bosser chez soi lorsque son travail peut lui permettre ?

Imaginez un instant le fait de pouvoir accomplir toutes votre To Do, en quelques heures, plus rapidement et avec plus d’efficacité.

À la fin de votre journée, vous êtes satisfait de votre efficacité et du travail achevé et vous ne vous en voulez pas pour « les choses que vous n’avez pas réussi à faire ». Bref, c’est ce qu’on appelle être productif.

Mais alors, quelles sont les règles d’or pour optimiser son temps lorsque l’on travaille à la maison ?

 

Nous allons aborder 4 astuces qui vous aideront à accroître votre productivité tous les jours, mais avant, nous allons vous faire un petit rappel de deux règles maîtresses de la productivité :

  • La loi de Pareto qui stipule que « 80 % des résultats proviennent de 20 % des efforts ».
  • La loi de Parkinson qui profère « Une tâche nous prendra que la durée qu’on a décidé de lui attribuer ».

 

1. COMMENCEZ PAR DÉFINIR VOS OBJECTIFS 🤓

 

Prenez le temps, chaque dimanche soir de créer une liste de « goals » pour la semaine. Cette liste peut être en lien avec certaines choses que vous souhaitez atteindre dans votre vie professionnelle ou elle peut aussi être un objectif qui se rapporte plus à votre développement personnel.

 

Faites une liste de minimum 3 points à réaliser dès lundi matin et n’oubliez pas de vous auto-évaluer à chaque fin de semaine. S’auto-évaluer vous autorisera à vous remettre en question et observer si les moyens utilisés pour arriver à l’objectif fixé fonctionnent.

 

Petit conseil, ne soyez pas trop laxiste ou trop dur envers vous-même si votre objectif fixé n’a pas été réalisé. Restez focus et persévérez jusqu’à ce que votre but soit atteint même si cela prend plus de temps. N’hésitez pas à partager vos objectifs et pourquoi pas demander de l’aide à votre entourage perso et pro.

  • Pour écrire vos objectifs, vous pouvez adopter la méthode classique, c’est-à-dire papier/carnet/agenda (et stylo bien-sûr). Laissez place à votre créativité et rajoutez des couleurs sur votre fiche que vous allez garder avec vous pour la journée.

 

 

  • Des applis tels que Todoist/Evernote/Onenote peuvent aussi vous plaire si vous préférez votre smartphone ou votre tablette. (Ou si vous n’avez plus de stylo).

 

2. TROUVEZ LE TEMPS DE PRENDRE SOIN DE VOUS 🌞

 

Avec le quotidien professionnel, nous oublions parfois de prendre soin de nous ; horaires de repas décalés,  journée à courir partout, essayant de tout faire avant de vous réveiller et de tout recommencer.

 

Prendre soin de soi, c’est rajouter un peu de « moi » dans sa journée professionnelle. Essayez de favoriser la relation que vous avez avec vous-même. Donnez à votre être tout ce dont vous avez besoin pour être plus productif.

 

Voici quelques petites suggestions à mettre en pratique tous les jours afin d’augmenter votre productivité journalière :

  • Démarrez votre journée tôt. La productivité c’est comme la confiance, ça se gagne ! Les lèves- tôt ont tendance à être plus productifs pour diverses raisons : avoir plus de temps pour se concentrer sur des tâches importantes et prendre de meilleures décisions en pensant plus clairement. Le cerveau est plus alerte le matin. Le monde appartient à ceux qui se lèvent tôt n’est-ce pas ?

 

  • Faîtes des étirements le matin au réveil pour réveiller votre corps en douceur et stimuler votre circulation sanguine. Cela vous aidera aussi à réduire le stress et à booster votre énergie pour la journée.

 

  • Prenez le temps de manger un petit déjeuné sain pour vous donner les nutriments nécessaires pour attaquer de pied ferme votre journée de travail.

 

  • Lisez des livres sur le développement personnel qui vous encourageront à recadrer vos objectifs et avoir un état d’esprit plus positif.

 

  • Méditez : La méditation est une méthode simple et efficace qui peut vous aider à dynamiser votre efficience. Si vous êtes complètement détendu, votre esprit fonctionnera avec plus d’efficacité. Cela vous permettra de booster votre mémoire, améliorer votre créativité et de bien gérer votre stress.

 

  • Travaillez votre positivité : Un état d’esprit positif peut avoir un impact profond sur la qualité de votre vie. Ne vous laissez pas engloutir par la négativité des situations actuelles. Si vous avez besoin d’être plus productif, assurez-vous d’apporter une attitude positive.

 

👉 Pour réussir à mieux prendre soin de vous : Essayez nos bons plans ! 

 

  • Utiliser des applis tels que FITON pour vous aider à faire votre sport tous les jours et à suivre votre progression.

 

  • Si vous voulez essayer la méditation, nous vous conseillons l’application Petit BamBou où vous aurez le choix entre la méditation libre et la méditation guidée.

 

  • Si vous aimez la lecture, nous vous recommandons « The Power of Your Subconscious Mind » du Dr.Joseph Murphy qui vous aidera dans votre méditation et à développer un état d’esprit positif. Le livre est disponible en pré-commande chez tous les libraires.

 

  • N’hésitez pas à surfer sur YouTube ou Marmiton pour trouver des recettes délicieuses pour vos repas. En travaillant à la maison, moins de risque de manger à l’extérieur. C’est donc une belle occasion pour revoir vos habitudes alimentaires et vous faire plaisir en cuisine.

 

Alors vous vous sentez déjà mieux rien que d’y pensez ?

 

3. CRÉEZ VOTRE ESPACE DE TRAVAIL COSY 👩‍💻👨‍💻

 

Choisissez une pièce de votre maison qui soit bien ventilée, spacieuse et lumineuse où vous pouvez être le plus concentré. Évitez de travailler dans le lit ou dans le canapé. (On sait que c’est tentant mais faites l’effort, vous culpabiliserez moins en fin d’aprèm).

 

Voici quelques conseils pour optimiser votre ambiance de travail à la maison :

 

  • Orientez votre bureau afin qu’il bénéficie d’une belle luminosité. Pas de lumière directe et évitez les pièces sombres.

 

  • Choisissez des meubles fonctionnels et pratiques qui sont adaptés à votre travail. (Le canapé ne compte toujours pas, sauf pendant votre pause).

 

  • Mettez une petite musique de fond qui vous aidera à vous concentrer ou à l’inverse optez pour des boules-quies si votre environnement est bruyant.

 

  • Poursuivez les rituels du bureau par exemple la réunion du matin qui peut se faire en appel vidéo, dites bonjour à vos collaborateurs par vos applications de messageries.

 

Des applications comme WhatsApp sont souvent utilisées pour communiquer mais vous pouvez aussi télécharger des outils comme Slack, un outil de messagerie instantané qui vous permet de créer des conversations par rapport à chaque projet que vous gérez ou de discuter en direct avec vos collègues.

 

Surtout, à la fin de la journée, n’oubliez pas de ranger votre espace de travail comme vous le feriez au bureau. Consultez Pinterest afin de trouver des idées de déco sympas pour votre espace de travail. Avoir un beau bureau avec une belle lumière vous motivera à travailler.

  

4. LA MÉTHODE POMODORO ⏲

Le concept de cette méthode est simple : Accomplir une tâche rapidement, efficacement et de manière qualitative. Le but c’est que vous restiez concentrer sur une seule tâche à 100 % pendant 25 minutes. Voici comment vous allez y arriver :

  • Mettez un minuteur de 25 minutes et travaillez non-stop.
  • Au bout de ces 25 minutes, accordez-vous 5 minutes de pause.
  • Repartez sur 25 minutes de travail.
  • Faites plusieurs cycles et prenez des pauses de 5 minutes à la fin de chaque cycle.

 

C’est une méthode simple mais efficace qui peut vous aider sur les missions où vous avez tendance à procrastiner, surtout en étant en télétravail. En adoptant cette méthode, vous serez plus productif et compétent sur certaines missions qui demandent beaucoup de concentration. Pour ajouter un côté fun, pourquoi ne pas vous motiver avec un carré de chocolat ou un Carambar à la fin de chaque cycle. (Oui on est gourmand).

 

N’oubliez pas la règle des deux minutes : Si une action vous prend moins de 2 minutes à faire, traitez la dans l’immédiat.

 

Si vous utilisez Google Chrome, vous pouvez télécharger l’extension Mariana qui est un minuteur spécial Pomodoro ou mettre un chrono sur votre téléphone.

 

Vous connaissez maintenant les bons plans pour pouvoir travailler de manière détendue et efficace chez vous ! Si vous arrivez à vous organiser ainsi pendant quelques heures par jour, vous pourrez rapidement accomplir beaucoup plus que lorsque vous étiez au bureau. La culture du télétravail, ça s’apprend et ça s’entraîne. N’oubliez pas de consulter notre « Cheat Sheet » mit en place pour réaliser un télétravail efficace !

 

Alors, souriez et dites « productivité ». Let’s goooo ! 🔥

 

Article rédigée par Béatrice – Community Builder and Customer Care Officer chez MeetYourJob & CareerHub.mu 

home-office-ultimate-cheat-sheet-infographic

Home office has become the norm since the outbreak of the Covid virus. It is still quite a new way of work in Mauritius. Our company has been one of the first to implement home office in our work routine. However, it didn’t mean that some of us have used their privilege to stay quietly at home some days. Consequently, since Covid happened we gathered the insights of all our colleagues for whom it was the first time working at home. Here are their advices to keep up the good work while confined in their homes:

home-office-cheat-sheet-infographic

1 – Keep up the discipline to succeed your home office challenge

The tentation to stay in your PJ’s is great, we admit it. However, bad idea, really bad. If you’re a beginner when it comes to home office you need to keep your daily work routine. That means wake up at an appropriate time, shower and dress as you would if you went to office. This will help you get in the mood and wash out any thoughts of procrastination.

2 – Establish a schedule

Establish your day schedule, at this point to-do lists will save you. Be careful with to-do lists though. Don’t make enormous to-do lists. Indeed, there is a 100% chance you won’t be able to make it at the end of the day. To-do lists will help you articulate your day and even your week. You’ll figure out what tasks can be done within the day or those that will need more time. Equally to help you you can assign a specific amount of time per task to avoid loosing your focus and also stay organized.

3 – Take breaks as usual

Keep the breaks you used to have during office hours. This will help you with the two previous points. However, it is understandable that working at home is not the same as working in the office since you have no colleagues to tease when you want to lift up your face from your computer screen. To overcome this the MeetYourJob team has created a special whereby room called coffee break for colleagues to have a nice chat sometimes.

4 – Keep focused

If after all the routine keep up points you still can’t manage it, don’t worry, we have the ultimate solution. Download a timer. If you’re on OS you can download befocused which is a great productivity app and it’s free! Personally my ultimate timer is 25 minutes of work for 5 minutes of break but you can adjust it depending on your own rythme.

5 – Beware of the impostor’s syndrom when doing home office

The impostor’s syndrom is a psychological bias where you have the impression you’re not good enough when it comes to your job. This can be really remnant when you’re alone at home with your computer as sole company. To fight this syndrom, management needs to be even more present than usual and recognize their colleagues work more often.

We hope this cheat sheet helped you!

 

 

Accepter l'échec professionnel

Nous aspirons tous à la réussite quelle que soit l’action que nous entreprenons. Une réussite à la fois dans le milieu professionnel ou dans notre vie personnelle. Cependant nous avons toujours peur de franchir le pas car il y a cette part d’incertitude, le risque d’échouer qui l’accompagne. Mais alors comment font les leaders, les grands de ce monde pour dépasser ce sentiment et réussir tout ce qu’ils entreprennent dans leur vie ?

MeetYourJob s’est posé cette question et tente d’y répondre. Voyons comment l’échec professionnel est un cadeau de la vie, comment apprendre à l’aimer.
Plus vous allez apprendre à aimer l’échec, plus vous allez vous sentir bien avec ce dernier.  Paradoxalement vous serez plus prêts à embrasser l’échec et donc prêts à réussir.

Le seul moyen de ne pas échouer est de ne rien faire. La réussite sans l’échec et vice versa n’existe pas. 

 L’échec vous pousse à grandir

1. L’échec vous pousse à grandir

 

L’échec vous pousse à vous dépasser, à transformer vos idées, à évoluer… L’échec est une ressource, une graine qui vous permet de grandir. À vous de faire le choix si vous préférez grandir avec cet échec ou vous détruire avec celui-ci.

Lors d’un événement, il existe deux types de personnes. Si vous prenez l’exemple de deux personnes qui ont vécu ensemble le même échec professionnel et que vous les interrogez 10 ans après pour comprendre leur évolution vous allez recevoir deux types de réponses. La première personne vous répondra qu’elle est encore déprimée de l’échec qu’elle a subi il y a 10 ans et qu’elle n’a pas su rebondir dessus. La seconde vous répondra que grâce à l’échec qu’elle a vécu il y a 10 ans qui était vraiment désagréable à vivre, elle a su rebondir, tout en apprenant et en grandissant dessus.

L’échec vous pousse à apprendre

2. L’échec vous pousse à apprendre

L’échec professionnel vous pousse à apprendre de nouvelles stratégies, à développer de nouvelles compétences. À chaque fois que vous faites face à un échec demandez-vous « Qu’est-ce que cet échec vous pousse à apprendre ? ».

 

3. L’échec vous pousse à être humble

L’échec professionnel permet de se prendre une claque et de se recentrer sur soi-même pour mieux comprendre ses envies et ses attentes. Cela vous permet également de créer des relations que vous n’auriez peut-être pas pu bâtir avant cet échec.

Chaque échec vous rend humble et vous amène à évoluer vers une meilleure version de vous-même.

Être humble

4. L’échec professionnel vous rend créatif

L’échec vous incite à trouver de nouvelles solutions, à innover, à faire différemment, à faire mieux… Chaque idée nouvelle est bonne à prendre. Ils vous sortent de votre zone de confort et vous pousse à faire des choses que vous n’avez peut-être jamais fait auparavant. Vous devez vous réinventer, chercher de nouvelles idées, et repenser votre idée et votre stratégie.

Chaque critique est bonne à prendre pour se remettre en question et avancer.

Devenir créatif

5. L’échec est une graine d’inspiration

Le point commun de toutes les personnes qui nous inspirent n’est pas leur réussite mais la manière dont ils ont réussi à transformer leur échec en réussite. Chaque échec est une opportunité à devenir une source d’inspiration pour vous et pour les autres. La différence entre chacun est la capacité que certains ont à transformer les difficultés de leur vie en succès.La différence se fait dans le temps que vous mettez à transformer un échec en réussite.

Est-ce que vous mettez 10 ans ? 1 an ? 1 mois ? 1 heure ? Combien de temps mettez-vous à vous relever ? Utilisez le temps pour comprendre la raison de votre échec, et vous relever rapidement.

 

6. L’échec vous prépare à la réussite

Il n’existe pas de réussite sans échec. Prenez du recul et demandez-vous si sans cet échec professionnel vous auriez compris la leçon que la vie vous a donné ?

Croyez-en vous et en votre projet, devenez inarrêtable.

 

Voici 5 personnes ayant connu la gloire après un échec professionnel :

Toutes ces personnes ont su un moment donné de leur vie développer pleinement leur potentiel. Malgré les difficultés, elles ont réussi à assouvir leurs désirs d’évolution grâce à leur détermination, les projetant ainsi vers leur objectif/ leur succès.

La gloire après un échec professionnel

Abraham Lincoln : 

Avant d’être élu président des USA, sa fiancée est décédée, il a échoué dans ses affaires et été battu de 8 élections.

Walt Disney :

Il a été renvoyé d’un poste de rédacteur sous prétexte d’un « manque d’imagination ».

Beethoven :

Maladroit au violon, il est également victime d’une perte de l’audition. C’est à ce moment-là qu’il composera ses plus belles symphonies.

Albert Einstein :

Il a connu un retard de la parole et de la lecture. Il a été refusé à l’école polytechnique et renvoyé de l’école normale.

Bill Gates :

Il a abandonné les études et a fait faillite avec sa première entreprise.

 

Quel que soit leur milieu social, leur âge, leur sexe, les personnes qui réussissent ont toute en commun un trait de caractère : elles DEPASSENT leurs LIMITES !

Qui que vous soyez, que vos ambitions soient d’ordre professionnel ou personnel n’attendez plus, devenez le héros de votre vie !

Comment trouver sa voie professionnelle

Vous éprouvez quelques difficultés à trouver votre voie professionnelle ? Vous avez du mal à vous épanouir dans votre job et vous ne vous sentez pas à votre place ? Vous avez fait de nombreuses années d’études dans un secteur d’activité qui ne vous convient plus. Si vous ne vous retrouvez plus dans votre entreprise ou dans votre secteur d’activité, MeetYourJob vous propose quelques solutions pour trouver la carrière qui VOUS correspond.

Aujourd’hui, vous pouvez exercer un grand nombre de métiers dans des secteurs complètement différents. En France, Pôle Emploi a répertorié près de 11 000 appellations différentes de métiers. Un chiffre qui peut faire peur, surtout quand on se sent perdu dans la quête de sa voie professionnelle.

1. Pour trouver, foncez !

Conseil : Foncez !

Dans un premier temps, chaque expérience vous apporte quelque chose. Ce n’est pas du temps de perdu mais au contraire cela vous permet de comprendre ce que vous aimez ou non. Les expériences vous permettent de grandir et d’apprendre à vous connaître. Il n’existe pas un chemin mais plusieurs pour vous amener vers votre voie idéale, votre vocation. Chaque expérience est bonne à prendre, alors FONCEZ !

2. Questionnez-vous

Apprendre à savoir qui vous êtes est primordial. Cela peut paraître compliqué mais voici une liste de questions simples pour vous permettre de poser les bases de votre recherche :

  • Qu’est-ce que j’aime faire de mon temps libre ?
  • Qu’elles sont mes passions ?
  • En quoi je suis doué ?
  • Quels sont mes points forts ?
  • Dans quels domaines je peux aider mes proches ?

Si vous ne connaissez pas vos points fort vous pouvez demander à vos proches, vos collègues, vos amis, vos professeurs. Demandez ce que vous savez bien faire ou non, ça peut paraître bateau mais certaines réponses peuvent être surprenantes.

À l’inverse vous pouvez vous demander :

  • Quels domaines ne m’attirent pas ?
  • Qu’est-ce que je n’aime pas faire ?
  • Quels métiers ne m’attirent pas ?
  • En quoi je suis moins doué/ moins habile ?

Ces réponses pourront vous aider à faire le tri parmi les possibilités. Connaître ce que vous n’aimez pas et ce en quoi vous n’êtes pas doué, vous permettra d’avancer dans vos recherches d’avenir, tout en éliminant des secteurs d’activités potentiels. N’hésitez donc pas à demander autour de vous et à solliciter les personnes qui vous entourent pour en savoir plus.

Conseil : Questionnez-vous

3. Restez lucide dans votre recherche de voie professionnelle

Vous devez également faire preuve de lucidité. En effet, parfois votre passion ne pourra pas devenir votre profession et cela ne sert à rien de s’obstiner. Malheureusement, on ne peut pas toujours vivre de ce qui nous passionne et il faut que cela reste un hobby car vous avez besoin de loisirs à côté de votre job.  Ce que vous aimez aujourd’hui, ne vous passionnera peut-être plus dans 10 ou 15 ans et vous vous retrouverez encore une fois perdu. Soyez donc lucide tout en apprenant à connaitre vos gouts et vos aspirations.

4. Soyez curieux

Trouver sa voie professionnelle : Restez curieux

En effet, tout le monde ne dispose pas d’une voie professionnelle évidente, vous devez donc être curieux et essayer de nombreuses disciplines quotidiennement.
Tester de nouvelles choses, pour trouver ce qui vous correspond. Tant que vous n’avez pas testé, vous ne pouvez pas savoir si vous aimez alors essayez et gardez l’esprit ouvert pour tenter toujours de nouvelles choses.

Aujourd’hui, grâce à internet nous avons la chance de pouvoir approfondir nos connaissances quotidiennement sur des sujets qui nous sont inconnus. N’hésitez donc pas à taper des mots clés sur les moteurs de recherche, à chercher et trouver les réponses à toutes vos interrogations. Une question ne doit pas rester sans réponse. Attisez votre curiosité, ce n’est pas du temps de perdu car chaque chose que vous apprenez pourra vous resservir plus tard.

Quel est le rôle d’un attaché de presse ? Pourquoi les quatre saisons n’existent que dans certains pays ? Quel est l’effet du sucre dans mon organisme ? Pourquoi les emails polluent-ils ?

 5. Agissez maintenant dès aujourd’hui !

Conseil : Agissez !

Si vous restez chez vous enfermé, il ne se passera absolument rien. Alors, sortez, allez à la rencontre de personnes, discutez, vivez des expériences parce que la vie est faites d’opportunités. Toutes discussions sont bonnes à prendre pour trouver votre voie professionnelle ! N’ayez pas peur de l’échec, car si vous pensez « Echec » et négatif ça va forcément mal tourner. Alors que si vous pensez positif et que vous vous dites que des opportunités vont se produire, cela va sûrement être le cas car vous allez :

  1. Réfléchir à ce que vous voulez
  2. Mettre en œuvre les moyens pour y parvenir
  3. Agir.

Toutes les personnes qui ont réussi dans leur voie professionnelle sont passés de la réflexion à l’action.

6. La méthode IKIGAI pour trouver sa voie professionnelle.

Pour mieux vous connaître vous pouvez utiliser la méthode Japonaise de l’IKIGAI permettant de connaître sa raison d’être. C’est le point de convergence de quatre composants qui sont passion, vocation, profession et mission. Grâce à cette méthode vous allez pouvoir comprendre ce pourquoi vous êtes fait sur terre et ainsi vous épanouir !

We all have bad habits when it comes to work. Some are worst than the others but hey, 2020 is there and so you can shove all the guilt away and start brand new! Anyway that’s what we decided to do this infographic as a team and listed our bad work habits. We  took the ones we had in common and our ways to overcome them.

bad-work-habits-2020-infographic

Going in too many directions, first bad work habit

Our first bad work habit was going into too many directions at the same time. We lost track of our final objectives and as such our productivity was reduced. When overwhelmed by our jobs, it’s quite easy to panic and forget what’s important. Therefore, the first thing we needed to do was to take a very deep breath and then get organised well ahead of time to avoid this situation. By establishing larger time-scale schedules we managed to get a better understanding of what tasks were important at this moment.

Procrastinating, a dangerous penchant

Next, the old redundant annoying lady procrastination. Wether when we were students trying to find some motivation to write a mandatory thesis or today while working we all went through this experience full of guilt. But didn’t you notice that it was only when facing time-consuming tasks? So the best way out of it is to break those enormous tasks into small bits. Create a path with levels, it won’t seem like an insurmontable effort anymore.

Abusing exclamation marks!

Stop abusing exclamation marks! We love them too, every sentence should be punctuated with this beautiful punctuation. However, at some point it gets a little bit too much. People will still find you nice even if you don’t put them everywhere. Equally, same applies with emojis.

Being too lazy, bad work habit of 2020 to fix

Finally, being lazy might take the first place of worst work habit of 2020. It’s okay to be a little lazy sometimes, I mean we can’t always be on the top of our capacities all the time. We’re still humans when it comes to the end. Nonetheless, sometimes laziness if abused can make you miss opportunities that could open you new doors. I know going to a networking event on saturday morning is not what you were planning for your week-end, but still, you. need. to. go. You might end up meeting your next career path and if not, you will meet interesting people.

So keep up the efforts and get rids of those hindrances. Equally, if you need a bit of inspiration to get to your top work capacities check our infographic about the best podcasts of 2020 to boost your career here . 

Le bien-être des collaborateurs est un sujet qui est aujourd’hui convenu comme primordial pour les entreprises. Des GAFA aux start-ups chacun adopte comme il peut les gestes pour augmenter le capital bonheur de ses individus. Hausse de performance, réduction du stress, baisse des arrêts maladies, le bien-être en entreprise fait bien des miracles.

De nombreux articles nous donnent des insights pour améliorer ce fameux « bien-être en entreprise ». Ici nous avons cherché ce qui sur le long-terme, garde des équipes heureuses.

Chez MeetYourJob, le bien-être de nos équipes est primordial. Nous sommes donc constamment en train de chercher des moyens d’améliorer le bonheur de nos collaborateurs. Les feedbacks réguliers que nous menons ont permis de dégager des insights sur ce qu’ils apprécient réellement au sein de notre entreprise.

Au-delà du café gratuit, voici les principaux points que nos collaborateurs ont primés comme vecteurs de leur bien-être au sein de MeetYourJob:

Vous êtes sous pression ? Retrouvez nos astuces & exercices pour lutter contre le stress.

Les softs skills prennent de plus en plus de place dans le recrutement d’un candidat. Aujourd’hui l’employeur n’est plus seulement là à juger le savoir-faire mais il se penche aussi sur le savoir-être. LinkedIn ne recense pas loin de 50 000 compétences dans le monde entier, qu’elles soient « hard » (savoir-faire) ou « soft »(savoir-être), il faut savoir les développer pour affronter un monde en mutation constante.

La dernière étude de Udemy met en exergue que la disruption technologique va amener les entreprises à avoir un autre angle d’approche quand il s’agit des compétences. Que ce soit au niveau de ses futurs talents ou même de ses équipes, l’évaluation d’un profil aura pour tendance l’accentuation significative du savoir-être.

Quelles soft skills sont indispensables pour 2020 ?

L’étude menée en janvier 2019 par Adzuna nous montre que selon les pays les soft skills diffèrent. MeetYourJob vous a sélectionnés les soft skills les plus reconnues à l’Île Maurice à travers cette infographie :

infographie soft skills 2020 Maurice

Toutes les softs skills nécessaire pour avoir un job à l’Île Maurice

Vous avez aimer ? Retrouvez notre infographie  avec 4 conseils pour trouver son premier emploi ici.

Stage à l'étranger - Elodie

Il y a deux ans, Élodie, décide de faire un stage à l’étranger et part à l’Île Maurice pour faire valider sa troisième année en école de communication. Stressée et anxieuse à l’idée de se lancer dans l’inconnu, elle en sortira grandie et changée. Elle nous livre son expérience Mauricienne …

Peux-tu te présenter ?

Je m’appelle Elodie, j’ai 22 ans et je viens de Paris. Je suis en Master 2 Influence et Stratégies de l’Evénement à l’ISCOM Paris, école que j’ai intégrée en post-bac. Actuellement, j’effectue ma dernière année d’étude en alternance chez BNP Paribas Banque Privée au sein des Relations Publiques. J’ai une grande appétence pour l’événementiel, les relations publiques et plus globalement la communication.

Pourquoi as-tu décidé de faire un stage à l’étranger ?

Stage à l'Île Maurice - Élodie

En troisième année à l’ISCOM, nous sommes obligés d’effectuer un stage à l’étranger d’une durée de 4 à 6 mois. Alors que tous mes amis cherchaient un stage en Europe (Londres, Barcelone, Bruxelles,..), de mon côté, je voulais absolument partir loin. J’avais toujours vécu chez mes parents. Je n’avais jamais eu l’occasion de quitter le cocon familial pour partir vivre dans une autre ville. Partir dans un autre pays était pour moi une réelle chance mais aussi un vrai challenge personnel. C’était l’occasion de sortir de ma zone de confort, quitter ma routine quotidienne et découvrir un pays encore inconnu.

Après des recherches pour partir en Australie, Amérique du Sud, ou Thaïlande, j’ai finalement eu l’opportunité d’effectuer un stage à l’Île Maurice. Je n’ai pas hésité une seule seconde. C’était pour moi le stage à l’étranger de rêve dans le pays de rêve. À l’époque, je ne connaissais pas bien l’Île Maurice. Je savais juste que ce pays ressemblait à une vraie carte postale !

Comment as-tu démarré tes recherches pour trouver un stage à l’Île Maurice ?

Trouver un stage à l’étranger n’a pas été simple. D’autant plus que je suis mauvaise dans les langues étrangères. J’ai envoyé de nombreuses candidatures spontanées dans différentes entreprises. Mon seul critère était le soleil. Je voulais absolument partir dans un pays lointain avec beaucoup de soleil ! Il s’est avéré qu’une de mes connaissances avait quelques contacts sur l’Île Maurice. C’est ainsi que j’ai connu MeetYourJob. Il y avait un poste qui se libérait en tant que Responsable Logistique et Evénementiel. J’ai tout de suite sauté sur l’occasion !

Es-tu passée par un organisme pour trouver ce stage à l’étranger ?

Non, je n’ai utilisé aucun organisme pour trouver un stage. Bien souvent, ces structures sont payantes et coûtent extrêmement cher. Je n’avais pas envie et surtout pas les moyens de passer par un tel organisme. C’est peut-être pour cela que mes recherches ont été plus compliquées et longues que prévu. (Remarque : Stagissimo by MeetYourJob vous permet trouver un stage à l’Île Maurice et à l’étranger sans frais d’agence.)

Dans quelle entreprise étais-tu ?

J’ai travaillé au sein de MeetYourJob durant 4 mois. J’ai effectué mon stage de septembre à décembre 2016.

Quelles ont été tes missions lors de ton stage à l’Île Maurice ?

Je travaillais dans le département Expérience, aujourd’hui devenu SmartTraveller. Ma mission principale était d’accompagner les stagiaires sur l’Île en leur proposant des expériences inédites. Au quotidien, je devais trouver des idées d’événements destinés aux stagiaires, des idées d’activités qui pourraient plaire au plus grand nombre. L’objectif était de leur faire découvrir l’Île Maurice sous un autre angle et renforcer la communauté de stagiaires et les liens entre eux. Cette mission me demandait également un gros travail de négociation de partenariats et gestion des relations avec des partenaires afin de toujours trouver les meilleures activités à proposer sur l’Île.

C’était pour moi un pur plaisir de réaliser ces missions. Cela m’a permis de découvrir l’Île Maurice et faire de nombreuses rencontres. Imaginer et créer des événements pour les stagiaires (qui étaient mes potes au passage) était vraiment le job parfait !

Mon intégration au sein de MeetYourJob s’est extrêmement bien passée. L’équipe est bienveillante et la bonne humeur est toujours au rendez-vous !

Stage à l'Étranger - Elodie et son aventure

Que retiens-tu de ton expérience à l’Île Maurice ?

Cette expérience m’a apporté énormément, que ce soit sur le plan professionnel ou personnel. Au travail, c’était très enrichissant de connaître d’autres modes de travail et s’intégrer dans un tout nouvel environnement. Sur le plan personnel, j’ai également beaucoup appris. Faire mon stage à l’étranger m’a fait gagner énormément de confiance en moi et de maturité. Maurice a réellement été un pays coup de cœur pour moi ! J’ai adoré les paysages, le soleil, la culture, la population et toutes les richesses de ce pays. On peut y faire 1000 activités, on ne s’y ennuie jamais !

Si tu devais le refaire, le referais-tu ?

Sans hésiter ! Effectuer un stage à l’étranger c’est le genre d’opportunité qui n’arrive pas tous les jours.

Recommanderais-tu a ton entourage d’effectuer un stage à l’étranger ?

Bien sûr. Et pas seulement à mon entourage ! Partir à l’étranger pour un stage ou un job est une expérience incroyable ! Il faut vraiment le vivre pour comprendre.

Stage à l'Île Maurice - Elodie

Ce stage à l’Île Maurice a t-il modifié tes projets d’avenir ?

Totalement. Avant, j’étais trop peureuse et trouillarde pour m’imaginer partir seule à l’étranger et encore plus pour y vivre. Depuis mon retour de l’Île Maurice, je rêve que d’une chose : repartir à l’étranger ! Avant, je n’avais jamais pensé à partir travailler et vivre à l’étranger sur le long terme. Maintenant j’y songe de plus en plus. Je commence à m’intéresser petit à petit aux pays dans lesquels je pourrai trouver du travail.

Que fais-tu aujourd’hui ?

En septembre, je finirai mon alternance chez BNP Paribas Banque Privée et également mes études. Il est temps pour moi de commencer ma petite vie professionnelle.

Et maintenant, quels sont tes projets ?

C’est le genre de question qui me met la pression… Honnêtement, je ne sais pas du tout. Je suis totalement indécise. Je suis partagée entre le fait de repartir voyager à l’étranger, découvrir de nouveaux pays et nouvelles expériences ou retourner à Maurice et trouver du travail pour m’y installer ou encore rester en France et trouver un CDI / CDD dans l’événementiel.

Chaque jour je change d’avis, donc pour le moment je me laisse porter en attendant, une autre très belle opportunité.

Quoiqu’il arrive, je mets un point d’honneur sur le fait que je veux vivre dans un pays / ville qui me correspond à 100% et trouver un travail qui m’épanouit au quotidien !

 

Réduire son stress au travail - Article MeetYourJob

Le stress est une réalité sociétale, il touche 20 à 25% des travailleurs dans les pays développés ou en voie de développement. De nos jours, les employés du monde entier sont confrontés à des modifications importantes liés à l’organisation et aux relations en entreprise. Réduire son stress est important car il provoque de nombreux symptômes physique et psychologiques :

  • 39% des salariés souffrent de douleurs dorsales.
  • 51% des salariés sont fatigués.
  • 44% des salariés ont des maux de tête récurrents.
  • 45% des salariés sont nerveux.
  • 50% des salariés sont irritables.
  • 45% manquent d’énergie.

 

Astuces pour diminuer son stress au travail - MeetYourJob

Pour pallier ce stress, MeetYourJob vous préconise des astuces pour le diminuer.

1- Identifiez vos sources de stress pour les diminuer.

Posez-vous les bonnes questions et prenez conscience des sources de votre stress. Listez et identifiez clairement les raisons provoquant ces tensions.

Après avoir dressé une liste des éléments significateurs du stress, identifiez-les et organisez-vous. Planifier, permet d’être plus efficace dans vos tâches et de réduire le stress.

2- Soyez dans la même dynamique que vos collaborateurs.

Si vous vous sentez stressés cela peut s’expliquer par un décalage de rythme entre celui de vos collègues et le vôtre.

Vous êtes celui qui ferme les bureaux le soir ? Après une longue journée, vous continuez de travailler chez vous ?

Observez vos habitudes et calquez-vous sur le rythme de vos collaborateurs les moins stressés et les plus énergiques.

Cette méthode peut probablement être contre vos habitudes mais essayez d’adopter des comportements similaires à celui de vos collègues peut vous être utilise pour diminuer votre stress. Soyez assidu et constatez le résultat !

Astuces - Article MeetYourJob

3 – Réduire son stress en travaillant moins mais travaillant mieux

Focalisez-vous sur l’essentiel de vos tâches. Vous allez gagner du temps et être plus efficace.

Votre n+1 ne retient en moyenne que 20% de vos tâches effectuées et de la substance fournie. Alors transformez ce 20% en 100% et livrez le meilleur de vous-même. Allez au plus simple et ne vous dispersez pas, concentrez-vous uniquement sur vos priorités.

Essayez cette méthode pendant 2,3 mois et observez ce qu’il se passe.

4 – Accordez-vous du temps pour vous

Accordez-vous des plages de temps restrictives très intenses pour être à 100 % concentré sur votre tâche.

Coupez votre téléphone, les textos, vos notifications, les alertes facebook… Être efficace dans ce que vous faites est gratifiant et permet de réduire votre stress au travail.

Tenez-vous aux objectifs et aux deadlines et n’en faites pas plus. Ne vous laissez pas surcharger.

Accordez-vous du temps - Réduire son stress - Article MeetYourJob

Exercices pratiques pour réduire son stress au travail :

Il n’y a pas de méthodes miracles pour lutter contre le stress mais simplement des outils pour pouvoir s’aider soi-même à le combattre. Pour aider votre corps pendant ces périodes de tensions quelques exercices simples sont préconisés.

Prenez 5 à 10 minutes par jour pour relâcher la pression.

La respiration abdominale :

Entrainez à ralentir votre respiration de façon régulière.

Placez-vous dans une position allongée et mettez vos mains sur votre ventre. Détendez chaque partie de votre corps. De la tête aux pieds et prenez conscience de vos différents appuis. Inspirez délicatement puis expirer en rentrant votre ventre. Comptez 6 temps d’expiration et 4 temps d’inspiration. Reproduisez cet exercice plusieurs fois, jusqu’à que la diminution de votre stress se fasse ressentir.

Se déstresser :

À appliquer avant moment important au travail pour réduire votre stress :

Asseyez-vous, les yeux fermes si possible dans le calme. Inspirez par vos deux narines, bouchez la narine droite avec le pouce droit et expirez par la narine gauche, ré-inspirez par la narine gauche en bloquant avec le majeur droit la narine droite, ré-inspirez par la narine droite, bouchez avec le pouce droit, inspirez…… Répétez ce geste pendant 1 à 2 minutes et vous serez complètement zen.

Retrouver l’énergie :

Prenez une grande inspiration via les narines en une seule fois, bloquez pendant cinq secondes la respiration et expirez en cinq fois par le nez.
Répétez ce geste pendant 1 à 2 minutes.

En conclusion :

Savoir réduire son stress au travail permet d’établir de meilleurs choix professionnels et de prendre du recul dans des situations. N’oubliez pas que votre but est d’aller au travail avec envie et de pourvoir, vous dire : « Aujourd’hui, je vais avoir le temps de faire tout ce que je dois faire, je vais finir à l’heure et je vais pouvoir prévoir du temps pour profiter d’un moment pour moi, après le travail. ».

Il y a trois ans Astrid, 37 ans, maman de trois enfants décide avec son mari de changer de vie, de quitter Paris et de venir s’expatrier à l’Île Maurice. Une expérience unique qui a bousculé leur vision du monde et cassé leur quotidien. Nous sommes allés à sa rencontre, dans son lieu préféré Mauricien : La Terrasse à Mapou.

C’est un petit café où la quiétude et la sérénité règnent sous l’ombre des cocotiers. Situé en face du château de Labourdonnais, cet endroit mythique regorge d’histoire, d’échange et de rencontre.

Autour d’un café et entouré du chant des oiseaux, Astrid se livre sur son expérience d’expatriée…

« Je suis Parisienne dans l’âme, j’ai toujours vécu là-bas. Il y a 16 ans, j’ai rencontré mon mari Guillaume sur Paris, nous avons eu trois petites filles dont une qui est née à l’Île Maurice.

À Paris, je travaillais dans le domaine du marketing digital en agence média et chez l’annonceur et Guillaume était dans l’immobilier.

À un moment de notre vie nous avons eu envie de vivre quelque chose de nouveau, de découvrir une nouvelle culture et de s’immerger dans celle-ci. Nous avons eu envie d’ailleurs. Nos deux filles alors âgées de 2 et 4 ans étaient encore petites c’était donc le moment de vivre cette expérience unique et de sauter le pas.

Nous voulions quitter la région Parisienne et aller s’installer en province mais cela m’a fait peur. Nous pensions depuis un moment à partir s’expatrier à l’étranger et un matin on s’est dit « On saute le pas. C’est le moment. » ». L’expatriation était alors une évidence.

 

S’expatrier à l’Île Maurice et rendre l’envie d’ailleurs possible

« Le frère de mon mari s’est lui aussi expatrié à l’Île Maurice, il y vit depuis 17 ans. Il nous a vendu tous les mérites de cette jolie île et nous a séduit. Savoir que nous avions déjà de la famille dans notre nouvelle vie de famille expatriée était important pour nous.

Notre décision de s’expatrier a pris 9 mois, le temps de préparer notre projet, d’avoir un plan et de bien se renseigner. Le plus compliqué a été les deux derniers mois avant le grand départ, on passait notre temps à dire « au revoir », à pleurer, à stresser et à se demander si on ne faisait pas une erreur. Dans ces moments, il faut savoir foncer, c’est extraordinaire de vivre comme ça.

Le premier jour où nous sommes arrivés sur le tarmac de l’aéroport à l’Île Maurice on s’est regardés avec mon mari en tenant nos filles dans nos bras en se disant « We Did It ! ». On a réussi à le faire, on vient de s’expatrier avec toute la famille à l’Île Maurice.« 

 

L’installation de notre famille à l’Île Maurice

« Nous avons eu beaucoup de chance car mon beau-frère et ma belle-sœur avait une maison disponible pour nous le temps de trouver notre cocon et de s’acclimater à notre nouveau pays.

Ce qui m’a frappé c’est la maison dans laquelle nous avons emménagé, elle était en bord de mer et c’était incroyable. Auparavant, je n’ai toujours que connue la vue sur les immeubles. Je me rappelle de ce moment précisément où nous venions d’arriver, les bagages n’étaient pas encore défaites, je me suis mise sur la terrasse en contemplant la mer et là j’ai réalisé qu’une nouvelle vie s’ouvrait à moi. La chaleur réchauffait ma peau et l’air marin caressait mon visage. C’était comme un nouveau souffle.

L’installation de notre famille à l’Île Maurice s’est faite simplement et nous n’avons pas rencontré de grandes difficultés. Ce qui est rare car je sais qu’à l’Île Maurice il très compliqué de trouver une maison, les prix sont très élevés et les biens ne sont pas de qualité.

J’ai beaucoup d’amis expatriés qui viennent pendant une semaine quelques mois avant l’installation du jour-J pour trouver LA maison. Ils en visitent environ une vingtaine avant de trouver une maison qui leurs correspondent et répondent à leurs attentes. Le marché de l’immobilier n’est pas si évident à l’Île Maurice, nous avons eu beaucoup de chance. »

 

Les premiers pas de notre famille expatriée

 

« Nos filles se sont très rapidement acclimatés à l’Île Maurice. Ici, c’est le paradis pour les enfants. Elles vont à l’école française du Nord, sous les palmiers, entouré de végétation et du chant des oiseaux. Pour elles, c’est une expérience incroyable de vivre ça dès leur jeune âge. 

Lorsque notre famille est arrivée, je ne disposais pas encore du WorkPermit mais mon mari oui. Je suis restée pendant 1 an à m’occuper de mes filles, à profiter pleinement de cette nouvelle vie d’expatriée qui s’offrait à nous. »

 

Nouveau challenge : Retrouver le chemin du travail

« Après quelque temps, j’ai trouvé un emploi dans une agence de communication à Mapou en tant que brand manager. Ça a été très facile pour moi de retrouver un poste dans mon secteur car ici ils recherchent beaucoup de talents dans le marketing digital. Les sociétés comme MeetYourJob vous permettent de trouver simplement un emploi sur l’Île Maurice.

Pour mon mari, les débuts ont été plus compliqués pour retrouver du travail dans la promotion immobilière car il faut avoir du réseau, connaître les lois du pays sur le bout des doigts et savoir s’adapter rapidement à ce changement. Ce n’est qu’après 3 ans, qu’il a commencé réellement à pouvoir développer son activité comme il le souhaitait. Ici, on dit beaucoup que les mauriciens ont une méthode de travail anglo-saxonne. C’est très enrichissant car on peut avoir des points de vues et des méthodes qui sont différentes. S’expatrier à l’Île Maurice, permet de voir les choses autrement, c’est ce que nous sommes venus chercher ici. »

 

S’expatrier à l’Île Maurice, c’est savoir aussi s’intégrer à un nouvel environnement  

 « Nous avons été très bien accueillies, les mauriciens sont très chaleureux et ouvrent leurs portes facilement. Avoir des enfants nous a permis de nous créer un réseau et de se faire des amis très rapidement. La plupart de mes amis, je les ai rencontrés par le biais de l’école de mes filles.

Si je pouvais donner des conseils pour s’intégrer rapidement dans un pays ça serait d’amener vos enfants à l’école si vous en avez, c’est essentiel à votre intégration. Allez dans des clubs de sports, faites des sorties bateau ou des cours de yoga pour rencontrer du monde et surtout n’hésitez pas à solliciter des associations et aller chercher des groupes Facebook. Par exemple à l’Île Maurice, vous pouvez contacter l’association «  Maurice Accueil » permettant aux expatriés français de pouvoir faire des rencontres.

De manière générale, il est relativement simple de faire des rencontres à l’Île Maurice car ici beaucoup d’expatriés sont « sans famille ». Tout les expatriés cherche à élargir leur réseaux professionnel ou bien personnel. »

 

Savoir se reconnecter à l’essentiel  

« Aujourd’hui, nous vivons une vie complètement différente et c’est extraordinaire ! C’est tellement enrichissant, nous faisons chaque jour de nouvelles rencontres. Nous avons quitté notre maison provisoire chez mon beau-frère et ma belle-sœur et nous nous sommes installés à Roches-Noires. Nous nous sommes exilés dans la Maurice profonde (rire) car je voulais avoir une maison en bord de mer à un prix raisonnable. Quand tu sais qu’il y’a encore trois ans, tu étais dans un appartement et qu’aujourd’hui tu es en bord de mer, c’est incroyable.

Nous sommes sur la plage et nous vivons beaucoup plus sainement. Nous essayons de réduire nos déchets au maximum, de ne pas être dans la surconsommation et de manger local. Ici, nous sommes en contact direct avec la nature et nous nous reconnectons à l’essentiel. Aujourd’hui nous avons une réelle conscience environnementale que nous avions moins à Paris.

Il y a beaucoup de personnes qui disent que l’Île Maurice est une terre initiatique, c’est-à-dire que nous venons ici pour chercher quelque chose au fond de soi, faire un travail sur soi et mieux se comprendre. Et je confirme ! Au delà de l’expatriation, cette île m’a beaucoup apporté et m’a permis de me redécouvrir. Depuis je me suis mise au yoga et à la méditation. C’est canon comme expérience de vie et il ne faut surtout pas hésiter à se lancer !« 

 

Savoir peser le pour et le contre

« La vie d’une famille expatriée, n’est pas toute rose non plus. Il y a des avantages et des inconvénients comme partout. Tout d’abord la vie est très chère ici. Je pensais que nous allions pouvoir vivre plus aisément qu’à Paris alors que ce n’est pas le cas. J’ai perdu en pouvoir d’achat en vivant à l’Île Maurice.

Les écoles sont privées et les voitures sont chères, nous payons également une assurance très élevée pour être assurés ici et en France. Mon panier de course est quasiment deux fois plus cher qu’en France alors que nous essayons au maximum de consommer local et de ne pas être dans la surconsommation.

S’expatrier à l’Île Maurice avec toute une famille est chère, les billets sont très élevés. Nous rentrons au moins une fois par an en France et nous en avons pour au minimum 4 000 euros de billets aller-retour (2 adultes, 2 enfants, 1 bébé), alors qu’auparavant jamais nous ne dépensions autant pour des vacances. Il y a quelques inconvénients comme partout mais nous levons ces barrières pour pouvoir profiter à fond de cette expérience.

 Avant de s’expatrier à l’Île Maurice, nous avions fixé une règle avec mon mari. Se dire que s’il y en a un de nous qui ne se retrouve plus dans cette vie, qu’il ne se sent plus à sa place et que cette sensation persiste, on arrête.

Cette expérience durera le temps qu’il faudra, nous profitons de chaque instant et vivons le moment présent. »

 

« Ce que j’apprécie le plus dans mon expatriation à l’Île Maurice c’est la lumière. En été, il fait jour à 5h15 et c’est très agréable. Le ciel est clair et la lumière est forte. On peut presque voir la voie lactée à l’œil nu et nous avons l’impression que si nous levons les bras au ciel nous pouvons toucher les étoiles. En février, je suis rentrée à Paris, pendant 10 jours il a fait gris non-stop. J’avais qu’une seule envie, c’était de rentrer sous le soleil !

Ce que je regrette le plus de la France c’est l’anonymat. Ici c’est un petit village, tout le monde se connaît. Si un jour vous avez envie d’aller boire un café et de croiser personne, c’est impossible. Parfois c’est appréciable et parfois ça l’est moins. Quand je rentre en France, c’est que j’aime faire c’est être anonyme. Me poser à une terrasse de café et croiser des millions d’inconnus.

La deuxième chose qui me manque le plus à l’Île Maurice, c’est de pouvoir marcher dans les rues pendant des heures. Ici, les routes ne sont pas adaptées pour les piétons, il n’y a pas de trottoirs et nous sommes obligés de prendre la voiture.

J’aime bien ce côté expérimental, où tu te dis que tu vis une vie différente.

Parfois la vie Parisienne me manque mais nous savons que c’est un temps. Guillaume à ses petites habitudes, il vit les choses différemment. Il a son boulot, le kytesurf, la maison et ça lui suffit. Parfois je lui demande « Pourquoi on ne rentrerait pas un jour ? », il me répond que oui parce que ça lui manque. Mais on fait tellement de choses ici qui sont impossible à Paris (rire), comme des barbecues, des sorties bateaux, des apéros sur la plage… On vit le moment présent. En 3 ans nous avons vécu tellement de choses, je ne les ai pas vus passés. De plus, la famille s’est agrandie, nous avons eu une petite fille ! C’est magique !

Je referais cette expérience mille fois, les yeux bandés si cela était possible ! Je ne regrette absolument rien, bien au contraire. »

Conseiller

« Si je devais conseiller quelqu’un sur son expatriation à l’Île Maurice je lui dirais dans un premier temps de foncer et de ne pas hésiter à vivre cette expérience unique ! De bien se renseigner au préalable sur le coût de la vie, les écoles. De ne pas hésiter à aller chercher des groupes Facebook, des groupes d’expatriés et de parler avec des personnes sur place pour avoir leur ressenti. Il faut surtout se créer un plan avant de partir et déterminer vos projets sinon vous pouvez très vite déchanter en arrivant sur place. Après avoir passé toutes ces étapes, il faut juste profiter, être ouverts, être qui vous êtes et rencontrer du monde. « 

Se projeter

« Cette nouvelle vie m’a permis de me fixer de nouveaux objectifs et d’ouvrir de nouvelles portes. Aujourd’hui, j’ai choisi de me lancer dans un nouveau projet professionnel que je voulais faire depuis quelques temps, ce n’était pas le moment mais là ça l’est. Je me renseigne pour faire une formation en life coaching pour devenir à terme free-lance en life coaching.

L’Île Maurice est pays extraordinaire qui m’a aidé à me reconnecter avec moi-même et avec la nature. Nous avons une chance folle de pouvoir vivre cette expérience unique et nous profitons de chaque moment ! Je conseille à tout le monde de ne pas hésiter à vivre cela !

Vous en ressortirez changés avec une grande ouverture d’esprit et un regard différent sur le monde ! »