Processus d’onboarding : Nos 10 conseils pour le réussir

Article processus d'onboarding

Aujourd’hui le processus d’onboarding est essentiel dans le succès de votre entreprise. C’est le processus d’accompagnement et de guidage des nouveaux collaborateurs. Il est utilisé en entreprise pour désigner le mécanisme d’intégration des nouveaux employés dans l’organisation. Le but est qu’ils acquièrent les connaissances et comportements idéaux rapidement pour devenir des membres efficaces de l’équipe. Dès lors que vous avez recruté le collaborateur idéal, les premières semaines sont primordiales pour faire de votre recrutement un succès.

 

MeetYourJob vous doonne 10 conseils pour réussir l’intégration de votre nouveau collaborateur :

 

1. Déterminez la durée du processus d’onboarding

Choisissez le temps de l’onboarding qui correspondra le mieux à vos attentes et à vos objectifs. Par exemple dans le domaine du fast-food, il est attendu que le collaborateur soit opérationnel rapidement. Si vous recrutez une personne en CDD, ou en CDI, la durée de l’onboarding sera différente.

Il n’existe pas de bonne ou de mauvaise durée mais vous pouvez la déterminer en fonction de vos objectifs.

 

2. Informez vos salariés actuels

Avant l’arrivée de votre nouveau collaborateur, nous vous préconisons en amont d’informer vos salariés.
Vous pouvez communiquer cette nouvelle par e-mail en le présentant rapidement et en y précisant son poste et ses missions. Le nouveau collaborateur lui, doit ressentir que son arrivée est attendue.

 

3. Anticipez les aspects logistiques

Afin d’optimiser votre recrutement, avant l’arrivée de votre nouvel employé, pensez à anticiper tous les aspects logistiques : ordinateur, téléphone, code d’accès, badges ainsi que le programme de la première semaine.

Accueillir votre collaborateur

4. Accueillir le nouveau collaborateur

Le manager a pour responsabilité d’assurer l’accueil du nouveau collaborateur. Cependant, pour différentes raisons, il peut être absent. Dans ce cas-là, un collègue peut s’occuper d’accueillir le nouvel arrivant. L’essentiel est qu’il se sente accompagné et déjà quasi-intégré.

Par exemple, vous pouvez lui donner un livret d’accueil pouvant être dématérialisé. À l’intérieur de celui-ci, le nouveau salarié pourra y trouver :

  • Un mot de la direction générale
  • Des explications relatives aux logiciels.
  • Ou bien la stratégie de l’entreprise

Il est également important de faire une visite des locaux, la présentation des différents services et des collaborateurs pour permettre au nouvel arrivant de se repérer plus facilement.

💡 Vous pouvez également lui attribuer un parrain ou une marraine d’intégration qui l’accompagnera dans ses premiers pas au sein de votre entreprise. Si votre emploi du temps vous le permet, nous vous conseillons d’aller déjeuner avec celui-ci pour faire plus ample connaissance.

 

5. Ne pas laisser seul votre nouveau collaborateur

Lors de sa première journée, ne laissez pas votre nouvelle recrue déjeuner seul. Invitez le à se joindre à vous pour qu’il puisse se familiariser avec vous et vos collaborateurs. Cette étape est primordiale au succès du recrutement.

Ne laissez pas seul votre collaborateur

 

6. Lors du processus d’onboarding, prenez le temps

Laissez du temps au nouvel arrivant de pouvoir s’imprégner de votre entreprise, de vos attentes et de vos demandes. Espacez vos informations et ne lui communiquez pas tout dès sa première journée.

Par exemple, durant le premier mois, votre collaborateur aura besoin d’assimiler des choses très opérationnelles. Durant le deuxième mois, il apprendra véritablement à connaître ses collègues et son entourage. Enfin, durant le troisième mois d’intégration, il comprend véritablement les enjeux de votre entreprise.

Accompagnez votre nouveau salarié

7. Formations d’intégration

Vous pouvez inscrire votre collaborateur à des formations d’intégrations qui lui permettront de se familiariser aux nouveaux outils informatiques et logiciels mais également de découvrir l’entreprise ou le groupe plus en détail.

 

8. Organisation de rencontres régulières

Vous pouvez organiser des rencontres régulières avec le salarié afin de mesurer sa progression et d’évaluer les activités maitrisées. Si vous constatez des difficultés, n’hésitez pas à échanger ensemble sur des actions à mettre en œuvre.

Processus d'onboarding - Le bilan

9. Rapport d’étonnements

Nous vous préconisons de laisser s’exprimer le nouveau collaborateur notamment au travers du rapport d’étonnement.

Dans ce document, le nouveau salarié indique :

  • Les éléments positifs
  • Les éventuels dysfonctionnements constatés
  • Suggestions et axes d’améliorations

 

10. Bilan du processus d’onboarding

Lorsque vous arrivez à la fin de la période d’essai, vous pouvez demander à votre collaborateur un bilan. Ce bilan prend généralement la forme d’un échange entre le collaborateur et le manager permettant de faire le point sur cette première période avant d’envisager une suite tout aussi fructueuse.

20% des collaborateurs envisagent de quitter leur entreprise dès leur premier jour. Il est donc indispensable et stratégique de faire de cette étape d’intégration, un temps fort pour le salarié. Offrez-lui tous les éléments dont il a besoin pour qu’il soit à l’aise et rapidement opérationnel.

Cette étape est également cruciale pour l’entreprise car le recrutement est une démarche engageante nécessitant du temps et de l’investissement.

Une collaboration réussie permettra au collaborateur de développer un sentiment d’appartenance, de comprendre votre culture d’entreprise et d’adhérer à vos valeurs. Cela vous permettra par conséquent de le fidéliser tout en participant à une baisse du turn-over.

Conclusion - Réussir l'onboarding d'un collaborateur

,

[INFOGRAPHIE] Le bien-être en entreprise

Le bien-être des collaborateurs est un sujet qui est aujourd’hui convenu comme primordial pour les entreprises. Des GAFA aux start-ups chacun adopte comme il peut les gestes pour augmenter le capital bonheur de ses individus. Hausse de performance, réduction du stress, baisse des arrêts maladies, le bien-être en entreprise fait bien des miracles.

De nombreux articles nous donnent des insights pour améliorer ce fameux « bien-être en entreprise ». Ici nous avons cherché ce qui sur le long-terme, garde des équipes heureuses.

Chez MeetYourJob, le bien-être de nos équipes est primordial. Nous sommes donc constamment en train de chercher des moyens d’améliorer le bonheur de nos collaborateurs. Les feedbacks réguliers que nous menons ont permis de dégager des insights sur ce qu’ils apprécient réellement au sein de notre entreprise.

Au-delà du café gratuit, voici les principaux points que nos collaborateurs ont primés comme vecteurs de leur bien-être au sein de MeetYourJob:

Vous êtes sous pression ? Retrouvez nos astuces & exercices pour lutter contre le stress.

7 Conseils pour réussir l’entretien annuel d’évaluation de ses salariés

Réussir un entretien annuel d'évaluation

Un EAE, Entretien Annuel d’Evaluation a pour but d’évaluer les compétences des collaborateurs au niveau opérationnel sur l’année qui vient de s’écouler. Ce rendez-vous d’une durée entre 45 minutes et 1h30 permet d’échanger sur les atouts du collaborateur et les points à améliorer.

 

Vous êtes un collaborateur ?

L’entretien annuel est un moment privilégié durant lequel vous allez pouvoir échanger avec votre manager sur votre activité, votre vie sociale et votre avenir. Durant une heure, ce rendez-vous vous offre l’opportunité de dialoguer avec votre responsable d’une manière plus détendue. Revenir sur les moments forts de l’année en balayant vos réalisations avant d’aborder vos futurs objectifs.

Vous êtes le manager ?

Prenez le temps de recevoir vos collaborateurs et laissez-les s’exprimer, sur les missions confiées, les relations professionnelles, et sur leur vision.
Ces entretiens vous permettent d’avoir une connaissance globale des compétences de votre équipe. Faites-en sorte que cet entretien avec chacun de vos salariés soit productif et utile à l’essor de votre activité.

Durant cet entretien nous définissons 4 grands enjeux :

  • Identifiez comment vous allez pouvoir accroitre les compétences du collaborateur pour qu’il puisse s’adapter aux évolutions permanentes de l’entreprise.
  • Augmenter les performances individuelles du collaborateur.
  • Intéressez-vous aux relations au sein de l’équipe de votre collaborateur.
  • Identifiez les respects des normes du salarié, les formations qu’ils lui seront nécessaires pour gagner en compétence et performance.

Les 4 enjeux de l'entretien

MeetYourJob vous a listé quelques conseils pour mener à bien l’entretien annuel d’évaluation de vos salariés :

 

1. Préparation à la rencontre

Préparez des objectifs individuels en fonction des objectifs organisationnels et sectoriels. Formalisez un document qui permettra à votre collaborateur de suivre l’entretien d’une manière structurée.

2. Déterminez le lieu et le moment

Réservez un espace dans vos bureaux pour effectuer ces entretiens sans être dérangés.

3. Notifiez votre collaborateur de l’entretien annuel d’évaluation

Prévenez votre collaborateur, au minimum deux semaines en amont que celui-ci devra bloquer un certain temps dans son agenda pour pouvoir réaliser cet entretien d’évaluation. De cette manière, votre collaborateur pourra se préparer lui aussi à ce rendez-vous annuel. Demandez à votre employé de faire sa propre évaluation sur les différentes dimensions et évaluez l’impact que vous avez eu sur la performance de celui-ci.

4. Anticipez

Anticipez les attentes de chacun grâce à une réunion préalable avec vos chefs d’équipes et managers.

Anticipez les attentes de vos salariés

5. Communiquez clairement les objectifs.

Re-préciser le contexte et répétez les objectifs assignés au collaborateur.

6. Favorisez des questions ouvertes

Favorisez des questions qui sont ouvertes afin de laisser de la place à votre interlocuteur pour qu’il puisse s’exprimer. Faites très attention avec vos « Oui, mais… ». En effet, le « mais » annule tout ce qu’il vient d’être dit en amont.

7. Solutions proposées

Demandez à votre collaborateur, comment compte-il s’y prendre ? Quelles solutions propose-t-il pour atteindre ces objectifs ?
En demandant à votre collaborateurs quelles actions va-t-il mettre en place pour répondre aux objectifs, vous déléguez votre travail. En demandant l’avis à votre collaborateur, cela permet de le valoriser et de lui montrer son importance au sein de votre entreprise. Son avis, compte pour vous !

Pendant votre entretien, les points suivants doivent être abordés :

  • Rappeler le but de la rencontre
  • Réviser les objectifs de l’année courante
  • Donner un feed-back sur les points forts et ceux à améliorer
  • Fixer les objectifs de l’année à venir en fonction des objectifs organisationnels
  • Analyser les opportunités de développement en collaboration avec l’employé
  • Explorer les aspirations professionnelles et les objectifs de carrière tout en gérant d’une façon réaliste les attentes.
  • Faire un plan d’action avec des échéanciers

Et après l’entretien annuel d’évaluation ?

Faites le suivi des indicateurs de performance et mettez-en œuvre le plan d’action. L’entretien annuel est un acte managérial qui permet d’avoir un rendez-vous privilégié entre le manager et le collaborateur.

Après l'entretien annuel

,

Pourquoi et comment adopter le management participatif ?

Pourquoi et comment adopter le management participatif

Nous sommes dans l’ère du management collaboratif, entreprise libérée et du management participatif. Mais qu’est-ce que le management participatif concrètement ?

Il existe plusieurs styles de management. Adapter son style c’est donc : se fixer un objectif en fonction d’un contexte et du besoin des collaborateurs. Le management participatif est basé sur l’intelligence collective de l’organisation qui favorise l’implication de tous dans la prise de décisions importantes pour la société tout en facilitant la circulation de l’information.

Une des grandes vertus du management participatif est de responsabiliser/engager/motiver ses salariés. Ce management permet d’associer les collaborateurs à la recherche de solutions, voire à la prise de décisions. Cette méthode managériale est très positive ! Le management participatif permet de responsabiliser, d’impliquer une équipe, tout en laissant une marge de manœuvre, levier important de motivation.

En clair, le management participatif est une manière de replacer l’humain au centre des décisions et du fonctionnement d’une entreprise.

Pilliers du management participatif

Appliquer le management participatif au quotidien d’une entreprise :

MeetYourJob vous préconise 5 conseils pour instaurer le management participatif au sein de votre entreprise.

1. La confiance

Il est très important de faire confiance aux collaborateurs. Que ce soit au niveau de leur capacité de jugement ou sur leurs capacités de décisions. Ainsi, cela permet de leur confier un certain nombre de tâches et les laisser s’engager sur un certain nombre de sujets afin qu’ils puissent proposer à leur manager des solutions aux problématiques d’entreprise. C’est une forme d’engagement qui permet de mieux fonctionner, de rendre les collaborateurs plus participatifs et donc plus acteurs de leur propre travail au quotidien. Le but est de les rendre plus heureux et plus épanouis à travers de nouvelles responsabilités qui leur sont confiées.

La confiance des collaborateurs

2. Impliquer les équipes

Afin que les équipes puissent s’engager pleinement dans les projets de la société, les managers doivent les impliquer en amont.

Il est intéressant que les équipes puissent participer à la définition des objectifs, aux choix des stratégies à adopter pour les atteindre mais aussi à la manière de diriger ce projet. Les managers devront donc communiquer toutes les informations nécessaires aux équipes, afin qu’ils soient en mesure de pouvoir répondre aux objectifs et de pouvoir mener le projet à bien. Il faudra également impliquer les équipes dans la communication et l’animation des rencontres de manière à faire circuler l’information.

💡 Vous pouvez par exemple, organiser des réunions où chacun prend la parole pour exprimer son point de vue et son avancé sur le projet. Ou bien, vous pouvez confier l’organisation et l’animation des réunions par vos collaborateurs. Chaque salarié dispose d’un rôle (animateur, présentation du budget, présentation de la stratégie) pour animer la réunion.

Toutes les idées visant à impliquer chaque collaborateur sont bonnes à mettre en place.

Impliquer votre équipe

3. Apprendre à déléguer

Citation de Roosevelt

Pour continuer dans cette dynamique de partage, il faudra leur déléguer une partie du pouvoir afin de leur permettre de prendre des décisions. En effet, le management participatif permet à chacun de pouvoir s’exprimer dans la prise de décision et de pouvoir se positionner stratégiquement dans le but d’atteindre les objectifs visés. Vous ne recrutez pas des talents dans le but de leur dire quoi faire mais bien pour qu’il vous explique comment faire. Le manager doit être capable de mettre son égo de côté pour laisser la possibilité aux collaborateurs de prendre des décisions et de pouvoir se positionner en tant que leaders.

Cependant, les salariés seront amenés à commettre des « erreurs » lors de leurs prises de décision.

La décision parfaite n’a pas de sens et n’existe pas. 

Les erreurs font partie intégrante du processus d’apprentissage et aucun collaborateur ne pourra y échapper. Le management participatif incite donc chaque collaborateur à s’initier au projet sans pour autant sanctionner toutes les erreurs éventuelles commises. Cependant, les managers devront délimiter un terrain de jeu.

Citation de Welch

4. Valeurs & raison d’être

Le management participatif doit être délimité par des règles. Dans le but de rendre le management participatif encore plus « participatif » vous pouvez, ensemble définir les règles et les limites.

En effet, les règles d’une culture d’entreprise et des bonnes relations entre les collaborateurs se résument à :

  • Les valeurs : Comment se comporter ensemble ?
  • La raison d’être : Pourquoi se comporter ensemble ?

Afin de définir ces deux items, de nombreuses entreprises consacrent une journée pour définir leurs valeurs d’entreprise avec leur équipe.

💡 Par exemple, vous pouvez réunir votre équipe et demander à chacun d’écrire sur des post-it les valeurs qui leurs sont indispensables. Vous réunissez chacune des valeurs, puis ensemble vous brainstormer pour définir VOS valeurs.

Vous pouvez utiliser la même méthode pour définir la raison d’être de l’entreprise. De cette manière, chaque collaborateur se reconnaîtra dans les valeurs et la raison d’être de l’entreprise.

Valeurs et raison d'être

5. Résoudre les problèmes pour un management participatif optimal

Le management participatif est apprécié dans les bons comme dans les mauvais moments de la vie d’une entreprise. Lors de conflits, de crise ou de problèmes, vous pouvez faire participer vos salariés à la résolution de situations difficiles. Lorsque vous décidez de mettre en place le management participatif, il est presque impossible de revenir en arrière, de plus cela ferait douter vos collaborateurs.

Lors de périodes difficiles, il est donc important de faire participer chaque employé à trouver des solutions pour faire face à cette crise.

Pour conclure, le management participatif permet d’impliquer, de responsabiliser, et d’accepter les erreurs tout en animant une équipe. Les managers ne doivent pas oublier que les deux compétences incontournables pour manager une équipe sont la flexibilité et l’empathie.

Résoudre les problèmes internes

MeetYourJob vous recommande la lecture de l’article « Améliorer le bien être de ses salariés »

8 erreurs à éviter pour recruter un talent

Recruter un talent : les erreurs à éviter

Il est très important de bien recruter dans une entreprise. Pour recruter un talent, il est primordial d’éviter les erreurs car elles peuvent coûter des dizaines de milliers d’euros à une entreprise. Il est donc primordial, de maximiser vos chances lorsque vous recrutez un candidat de manière à trouver votre perle rare, qui saura répondre à toutes vos problématiques et vous apporter l’aide et les compétences attendues.

Un entretien ne s’improvise pas, il faut en amont réfléchir sur sa trame d’entretien, les questions que vous allez poser au candidat…

MeetYourJob vous préconise 8 erreurs à ne pas faire lorsque vous recrutez un talent.

 

1. Ne pas préparer son entretien

Dans un premier temps, avant de recruter un talent, vous devez définir votre besoin de recrutement, la rémunération et le contrat de travail.

  • Votre besoin de recrutement : pourquoi recruter une personne ? Pour répondre à quel besoin ? Sera-t-il indispensable ? Si votre recrutement est lié à un turn-over, est-il nécessaire de remplacer le salarié à l’identique ?
  • La rémunération : fixez-vous des limites mais restez ouverts à la négociation.
  • Le contrat de travail : une embauche de longue ou de courte durée ? Différentes possibilités s’offrent à vous :
    • CDD : Contrat à Durée Déterminée.
    • CDI : Contrat à Durée Indéterminée.
    • Intérim : Travail temporaire, sur mission.

Mauvais recrutement : conséquence possible

2. Ne pas s’intéresser au candidat

Vous appréciez le fait que le candidat se soit renseigné sur votre entreprise, son histoire et ses valeurs ? Il appréciera davantage que vous ayez jeté un coup d’œil à son parcours en amont de l’entretien d’embauche. Si des éléments ont retenu votre attention sur son parcours, ses expériences ou ses centres d’intérêts, faites-lui part et interrogez-le.

 

3. Poser des questions inappropriées, une erreur à éviter

Lorsque vous recrutez un talent, vous devez obligatoirement poser des questions d’ordre professionnel, les questions personnelles sont une erreur.

Au cours de l’entretien d’embauche, il est absolument interdit de poser des questions susceptibles de mettre en évidence un critère discriminatoire (les mœurs, l’orientation sexuelle, l’état de santé, l’handicap…). Toutes ces questions qui seraient posées à un candidat pourraient éventuellement être caractérisées comme une discrimination, ouvrant le droit à ce dernier de pouvoir saisir la justice à votre encontre.

Savoir poser les bonnes questions aux talents

 

4. Ne pas s’assurer de la sincérité de votre potentiel futur talent

Il est préférable de vérifier tout ce que le candidat dit pendant et après l’entretien, lui demander des faits concrets, pouvoir chiffrer ses faits. Il est important de creuser et d’être sur le factuel.

Recruter un talent : pourquoi éviter les erreurs

5. Ne pas approfondir un entretien

Pour tester le savoir-être de la personne, vous pouvez utiliser les tests de personnalité qui peuvent apporter un plus sur la prise de décision ou vous conforter dans votre idée. Par exemple, les recruteurs chez MeetYourJob sont formés par une psychologue du travail ce qui permet une approche différente lors du recrutement d’un talent

Vous pouvez également approfondir l’entretien avec des tests de mise en situation, permettant de tester à l’instant T sur place, une compétence du collaborateur en le mettant en situation.

 

6. Recruter un clône

Une erreur à éviter est de recruter un talent qui a fait les mêmes études que vous, la même école que vous, qui vient de la même ville que vous… Vous allez passer des déjeuners formidables mais les brainstormings ne seront pas à la hauteur car vous aurez les mêmes idées et les mêmes points de vue. Jouez sur la diversité.

 

7. Recruter un ami, même talentueux

Vous lui faites confiance, vous connaissez ses aptitudes, son cv, son parcours etc. Cependant, vous n’organisez pas un week-end entre amis, alors dirigez vos amis vers des services différents du vôtre.

 

8. Dernière erreur à éviter : se fier uniquement aux diplômes

Les diplômes rassurent mais ils mettent des futurs talents dans des cases ce qui peut vous faire passer à côté de profils intéressants.

Concentrez-vous sur le potentiel des candidats, ce qu’ils peuvent devenir. Cherchez des collaborateurs adaptables qui partagent les valeurs de votre entreprise.

MeetYourJob espère vous avoir aidé pour vos prochains recrutements. Vous pouvez également aller consulter notre article de blog «  Comment attirer une fiche de poste attractive en 2 étapes » pour séduire vos futurs collaborateurs.

Comment améliorer sa marque employeur ?

Améliorer-Marque-Employeur-MYJ

Vous avez des difficultés à recruter ? À attirer de nouveaux talents dans votre entreprise ? Vous ne trouvez pas le profil adéquat à votre recherche ?

Alors vous avez tout intérêt à améliorer votre marque employeur !

Qu’est-ce qu’une marque employeur ? Définition :

Le phénomène de la marque employeur est devenu incontournable dans le monde du marketing RH. La marque employeur consiste à soigner l’image d’une structure dans le but de pouvoir booster son recrutement et attirer les talents. Le style et l’identité de votre marque employeur peut passer sur tous vos supports de communication mais également lors de la rédaction d’une fiche de poste. En marketing RH, la marque employeur a pour but de rendre attractive une entreprise pour ses employés et futurs employés.

Selon l’encyclopédie du marketing, la marque employeur est « {…} un terme utilisé généralement pour désigner l’ensemble des problématiques d’image d’une marque à l’égard de la cible des employés ou salariés potentiels. Le concept de marque employeur est le plus souvent vu sous l’angle de la communication de recrutement, mais il peut également parfois être élargi à la politique produit. Dans ce cas, il s’agit de concevoir une « offre ou gamme d’emplois » et des conditions de travail pouvant répondre aux attentes des candidats potentiels. »  – source : https://www.definitions-marketing.com/definition/marque-employeur/

 

Pour améliorer votre marque employeur, votre objectif est :
Rassembler – Recruter – Fédérer

 

1. Améliorer sa marque employeur commence par l’écoute :

Pour attirer les meilleurs talents dans son entreprise il est important de travailler sur son image employeur et sur sa réputation. Pour cela, vous pouvez identifier des personnes qui travaillent sur cette stratégie et créer une équipe dédiée à la marque employeur (Responsable RH + responsable marketing).

Dans un premier temps, soyez à l’écoute de votre audience et identifier votre cible :  Qui souhaitez-vous recruter ? Qui souhaitez-vous fidéliser ?

Le succès d’une stratégie d’amélioration de marque employeur est basée sur la compréhension des attentes de vos collaborateurs, soyez donc bienveillants. Définissez également une unité et une cohérence pour pouvoir vous exprimer en externe.

 

2. Sachez prendre des risques et faire preuve d’innovation :

Comme l’a dit Mark TWAIN « Ils ne savaient pas que c’était impossible, alors ils l’ont fait », innovez dans vos stratégies et n’ayez pas peur de prendre des risques.

Réalité-Virtuelle-Marque-Employeur-MYJ

💡 Par exemple, vous pouvez intégrer la réalité virtuelle dans votre processus de recrutement. De cette manière le candidat aura l’opportunité de pouvoir s’immerger dans votre écosystème et avoir des retours d’expériences comme s’il était dans l’entreprise.

 

3. Trouvez un mentor ou un leader pour mieux communiquer :

« Un contenu publié par un salarié est partagé 24 fois plus qu’une prise de parole d’un chef d’entreprise. »

Aujourd’hui, de plus en plus de personnes souhaitent travailler avec des leaders pour pouvoir monter en compétence et être inspirés. Les talents souhaitent avant tout grandir et être entourés de personne qui croient en leur projet et en leurs capacités.

De ce fait, il est nécessaire d’identifier un mentor ou un leader dans le processus d’amélioration de votre marque employeur. Cette stratégie permet de continuer à diffuser votre rayonnement en externe.  En identifiant un ou des leader cela crée de nouvelles opportunités tout en amenant un gage de reconnaissance et de fierté aux salariés.

Un collaborateur épanoui au sein de votre société deviendra votre ambassadeur au fil des années.

 

4. Libérez la parole de vos collaborateurs :

Libérer la parole de vos ambassadeurs est une manière novatrice et efficace pour pouvoir parler de la marque d’entreprise et de pouvoir influencer – fidéliser – fédérer vos salariés.

  • Formez vos (futurs) ambassadeurs au concept de marque employeur.
  • Soyez transparent avec les objectifs tout en les fournissant en équipement et outils nécessaires à leur quête.
  • Communiquer et sensibiliser vos collaborateurs à la problématique de recrutement de votre marque employeur.

Sans ces échanges et cette communication interne, il vous sera impossible de pouvoir comprendre et identifier les obstacles présents à votre recrutement et donc par la suite d’améliorer votre marque employeur.

 

5. Faites participer vos collaborateurs à cette aventure :

Votre plus grand atout sont vos salariés. Ils seront vos ambassadeurs et vos influenceurs qui véhiculeront la meilleure publicité de votre entreprise. Une expérience réussie dans une entreprise est la meilleure publicité qu’un employeur puisse disposer.

Aujourd’hui, le numérique et le digital offrent de nombreuses opportunités pour pouvoir évaluer une entreprise et attirer de nombreux talents.

Exemple de plateformes : Glassdor, lameilleureentreprise.com, TheplaceToWork. Toutes ces plateformes permettent en un clic de recueillir des avis et des appréciations sur une organisation.

Il est donc primordial de soigner son e-reputation de marque.

Améliorer-Marque-Employeur-MYJ-2

6. N’oubliez pas d’être bienveillant :

Il est nécessaire de travailler en interne pour mieux rayonner en externe. Etre bienveillant en interne permet de réussir son recrutement.

 

Nos tips pour améliorer votre marque employeur :

Tips-Marque-Employeur-MYJ

La team MeetYourJob vous joint quelques tips pour pouvoir créer, diffuser et améliorer votre marque employeur.

  • « 56% des candidats consultent vos réseaux sociaux. » Dans un premier temps, pour plaire il faut que vous mettiez en avant vos points positifs. Soignez votre e-reputation et votre image de marque. Actualisez vos réseaux sociaux et mettez en avant votre esprit d’équipe.
  • « 58% des candidats ne postulent pas si ils trouvent des informations négatives sur votre entreprise. » Effectuez une veille sur votre image de marque et analysez là pour attirer un maximum de candidats.
  • « 3 candidats sur 5 abandonnent le processus de recrutement s’il est trop long ou trop complexe. » Simplifiez votre processus de recrutement tout en le rendant ludique.
  • « 22% des candidats postulent sur leur mobile. » Adaptez vos outils à votre cible et modernisez votre processus de recrutement.

 

Objectif-MYJ

,

Réduire son stress au travail : Nos astuces et exercices

Réduire son stress au travail - Article MeetYourJob

Le stress est une réalité sociétale, il touche 20 à 25% des travailleurs dans les pays développés ou en voie de développement. De nos jours, les employés du monde entier sont confrontés à des modifications importantes liés à l’organisation et aux relations en entreprise. Réduire son stress est important car il provoque de nombreux symptômes physique et psychologiques :

  • 39% des salariés souffrent de douleurs dorsales.
  • 51% des salariés sont fatigués.
  • 44% des salariés ont des maux de tête récurrents.
  • 45% des salariés sont nerveux.
  • 50% des salariés sont irritables.
  • 45% manquent d’énergie.

 

Astuces pour diminuer son stress au travail - MeetYourJob

Pour pallier ce stress, MeetYourJob vous préconise des astuces pour le diminuer.

1- Identifiez vos sources de stress pour les diminuer.

Posez-vous les bonnes questions et prenez conscience des sources de votre stress. Listez et identifiez clairement les raisons provoquant ces tensions.

Après avoir dressé une liste des éléments significateurs du stress, identifiez-les et organisez-vous. Planifier, permet d’être plus efficace dans vos tâches et de réduire le stress.

2- Soyez dans la même dynamique que vos collaborateurs.

Si vous vous sentez stressés cela peut s’expliquer par un décalage de rythme entre celui de vos collègues et le vôtre.

Vous êtes celui qui ferme les bureaux le soir ? Après une longue journée, vous continuez de travailler chez vous ?

Observez vos habitudes et calquez-vous sur le rythme de vos collaborateurs les moins stressés et les plus énergiques.

Cette méthode peut probablement être contre vos habitudes mais essayez d’adopter des comportements similaires à celui de vos collègues peut vous être utilise pour diminuer votre stress. Soyez assidu et constatez le résultat !

Astuces - Article MeetYourJob

3 – Réduire son stress en travaillant moins mais travaillant mieux

Focalisez-vous sur l’essentiel de vos tâches. Vous allez gagner du temps et être plus efficace.

Votre n+1 ne retient en moyenne que 20% de vos tâches effectuées et de la substance fournie. Alors transformez ce 20% en 100% et livrez le meilleur de vous-même. Allez au plus simple et ne vous dispersez pas, concentrez-vous uniquement sur vos priorités.

Essayez cette méthode pendant 2,3 mois et observez ce qu’il se passe.

4 – Accordez-vous du temps pour vous

Accordez-vous des plages de temps restrictives très intenses pour être à 100 % concentré sur votre tâche.

Coupez votre téléphone, les textos, vos notifications, les alertes facebook… Être efficace dans ce que vous faites est gratifiant et permet de réduire votre stress au travail.

Tenez-vous aux objectifs et aux deadlines et n’en faites pas plus. Ne vous laissez pas surcharger.

Accordez-vous du temps - Réduire son stress - Article MeetYourJob

Exercices pratiques pour réduire son stress au travail :

Il n’y a pas de méthodes miracles pour lutter contre le stress mais simplement des outils pour pouvoir s’aider soi-même à le combattre. Pour aider votre corps pendant ces périodes de tensions quelques exercices simples sont préconisés.

Prenez 5 à 10 minutes par jour pour relâcher la pression.

La respiration abdominale :

Entrainez à ralentir votre respiration de façon régulière.

Placez-vous dans une position allongée et mettez vos mains sur votre ventre. Détendez chaque partie de votre corps. De la tête aux pieds et prenez conscience de vos différents appuis. Inspirez délicatement puis expirer en rentrant votre ventre. Comptez 6 temps d’expiration et 4 temps d’inspiration. Reproduisez cet exercice plusieurs fois, jusqu’à que la diminution de votre stress se fasse ressentir.

Se déstresser :

À appliquer avant moment important au travail pour réduire votre stress :

Asseyez-vous, les yeux fermes si possible dans le calme. Inspirez par vos deux narines, bouchez la narine droite avec le pouce droit et expirez par la narine gauche, ré-inspirez par la narine gauche en bloquant avec le majeur droit la narine droite, ré-inspirez par la narine droite, bouchez avec le pouce droit, inspirez…… Répétez ce geste pendant 1 à 2 minutes et vous serez complètement zen.

Retrouver l’énergie :

Prenez une grande inspiration via les narines en une seule fois, bloquez pendant cinq secondes la respiration et expirez en cinq fois par le nez.
Répétez ce geste pendant 1 à 2 minutes.

En conclusion :

Savoir réduire son stress au travail permet d’établir de meilleurs choix professionnels et de prendre du recul dans des situations. N’oubliez pas que votre but est d’aller au travail avec envie et de pourvoir, vous dire : « Aujourd’hui, je vais avoir le temps de faire tout ce que je dois faire, je vais finir à l’heure et je vais pouvoir prévoir du temps pour profiter d’un moment pour moi, après le travail. ».

Améliorer le bien-être de ses salariés : Nos astuces

Améliorer le bien-être de ses salariés

Améliorer le bien-être de ses salariés est devenu incontournable ! Prendre conscience de l’état de santé et du niveau d’épanouissement de ses collaborateurs permettent de ne pas perdre en efficacité.

Nous passons 9 ans de notre vie au travail, soit environ 90 000 heures au cours de sa vie… Alors autant y prendre du plaisir !  Un salarié épanoui… Ça rapporte !

  • 30% plus productif
  • 2 fois moins malade
  • 6 fois moins absent
  • 9 fois plus loyal
  • 55% plus créatif

Voici 4 astuces pour que vos salariés s’épanouissent totalement et se sentent bien dans votre structure.

1. Le bien-être passe par l’aménagement de l’espace de travail :

Aménager l’espace de travail de manière différente augmente la productivité et le bien-être de ses employés.

Décoration inspirantes et pratiques

Un bureau sombre et une décoration triste ou inexistante peuvent sérieusement affecter le bien-être de ses employés. Il est conseillé de rénover ses bureaux régulièrement de manière à booster la productivité.

L’entreprise doit aménager dans un lieu qui lui convient et diversifier ses espaces. Le bureau est le cœur de l’entreprise, l’endroit où tout se crée, où les idées s’entrechoquent et prennent vie. Il est primordial de donner envie aux collaborateurs, d’être créatif et d’aller de l’avant.

 

Améliorer le bien-être de ses salariés - Exemples d'espaces

Créez un espace de vie inspirant et pratique, la décoration doit coller à l’ADN de la structure. Aménagez des bureaux designs et professionnels, de la décoration colorées et vivante permettra de booster la motivation ! Faites place aux plantes, aux photos, aux tableaux, aux canapés, et aux phrases inspirantes ! Un lieu vivant, dynamique et dans l’ère du temps ne pourra que servir votre entreprise. De plus, grâce à une décoration moderne, vous pourrez attirer de jeunes talents plus facilement.

Les couleurs dans un bureau sont très importantes et peuvent jouer à améliorer le bien-être de vos salariés. Des couleurs vives sont très appréciées dans les espaces de coworking afin de booster la motivation de vos collaborateurs.

Les zones du bureau doivent être clairement délimitées. Par exemple, la cuisine ne doit pas être collée à certains bureaux (éviter les odeurs de nourriture)…

L’agencement de vos zones de travail permettront de répondre à des problématique internes et de pouvoir améliorer la communication.

Vous pouvez avoir des clôtures ou ne pas en avoir, être en open space ou non mais il faut que l’agencement de vos espaces répondent aux problématiques opérationnelles de l’entreprise.

Mettez également en place des zones de détente où vos collaborateurs pourront se reposer durant leurs pauses. Des poufs, canapés ou autre seront les bienvenus !

Améliorer le bien-être de ses salariés - Exemples couleurs

Mettez en libre-service de la nourriture saine à destination de vos collaborateurs. Evitez de mettre à disposition des aliments gras et sucrés, mauvais pour la santé et pouvant causer des troubles alimentaires.

Privilégiez des fruits, des noix, amandes ou autres, riches en vitamines, en fibre et donnant de l’énergie. Cela permettra de combler les petits creux de vos collaborateurs sans affecter leur productivité.

💡 Vous pouvez également remplacer les jus d’orange industriels par des jus d’oranges pressés…

Enfin, intégrez vos collaborateurs dans l’aménagement de vos espaces, comprenez leurs attentes et leurs problématiques. L’espace de travail est facteur du bien-être de ses employés.

2. Améliorer le quotidien de vos employés

Pour améliorer le quotidien de vos employés au travail, agencez des espaces de détente avec des poufs, des canapés, des fléchettes et des babyfoots… Ces espaces permettront à vos collaborateurs de pouvoir échanger entre eux.

Espace détente

Ces activités améliorent la cohésion de groupe et la communication interne.

💡Proposez des activités sportives ou de méditations telles que le yoga, renforçant l’esprit d’équipe.

Soyez flexible sur les horaires. Laissez la liberté à vos collaborateurs de pouvoir aménager leur temps de travail en fonction de leur préférence. Vous pouvez leur proposer de faire une semaine de 4 jours en travaillant 10h par jour ou bien favoriser le télétravail.

Être flexible et compréhensif envers ses collaborateurs est une des clefs pour augmenter l’engagement et la productivité de votre équipe.

Pour améliorer la cohésion de groupe et être plus proche de vos équipes, joignez-vous à eux durant leurs pauses cafés afin de pouvoir échanger et communiquer plus facilement. Cela permet d’éviter certains conflits.

Et surtout ne contactez pas vos collaborateurs en dehors des heures de travail.  À l’heure des smartphones, vos employés ont le droit à la déconnexion. Laissez leur espace de liberté, cela contribuera à leur bien-être.

3. Offrez des avantages à vos salariés

Organisez des formations en interne permettant d’améliorer les compétences de vos équipes. Un nouvel outil ? Une nouvelle méthode ? Un nouveau logiciel ?

Initiez vos salariés à ces nouvelles tendances pour toujours rester dans le top !

Vous pouvez également faire appel à des structures qui organisent des formations internes en entreprise afin d’apprendre à gérer le stress, les conflits et à améliorer la cohésion de groupe…

Un autre service, très apprécié par les salariés et qui augmente considérablement leur bien-être : le comité d’entreprise. Tickets restaurants, chèque cadeaux, chèques vacances… Tous ces avantages permettent de faire profiter à vos collaborateurs et à leurs familles d’avantages sociaux variés tout en boostant leur motivation.

En interne, ces avantages permettent de fidéliser vos salariés, de créer une dynamique sociale et d’augmenter leur pouvoir d’achat tout en participant à leur bien-être.

Le comité d’entreprise permet également de renforcer l’image de la structure et d’augmenter son attractivité.

4. Favoriser la cohésion d’équipe et améliorer le bien-être de vos salariés

Pour renforcer les liens dans votre équipe, rien de mieux qu’un teambuilding. L’objectif principal d’un team building est l’amélioration de la cohésion interne de l’équipe participante. Cette activité permet de favoriser les échanges entre les collaborateurs, de booster l’esprit d’équipe, de renforcer la solidarité, de fédérer les équipes et d’apprendre à mieux se connaître. Organisez cet événement en dehors de votre environnement de travail.

Exemple team Building

À l’Île Maurice, de nombreux domaines organisent des teambuildings au goût paradisiaque.

Le domaine de Casela est l’endroit parfait pour réaliser un teambuilding dans la joie et la bonne humeur ! Entre les mutliples infrastructures (zip line, quad, nepalease bridge, canyioning) et les animaux, tous les éléments sont réunis pour passer une belle journée entourés de vos collaborateurs.

Le domaine de gros cailloux, étendu sur quelque 1000 arpents et situé à Petite Rivière, le domaine a tous les atouts pour séduire vos collaborateurs. Cet espace où le chant des oiseaux résonne, ne pourra que renforcer les liens et répondre à vos problématiques.

Organisez des afterwoks avec vos salariés pour partager un moment convivial. Nécessitant moins d’organisation et de budget que les teambuildings, les afterworks sont un bon moyen pour déguster un verre et décompresser de sa journée tout en tissant des liens avec vos collègues.

À l’Île Maurice de nombreux endroits sont aptes à accueillir ce type d’événement :

BeachClub :

Restaurant :

Les hotels :

Domaine :

Exemple de lieu d'afterwork

En plus d’améliorer la cohésion de l’équipe, l’afterwork permet de rencontrer des personnes et d’étendre son réseau professionnel.

Afin d’améliorer le quotidien et le bien-être de vos salariés vous pouvez également organiser des déjeuners participatifs. Consacrez un déjeuner par mois pour que toute l’équipe mange ensemble et chacun amène quelque chose à partager (quiche, gâteaux, salades, boissons…). Cette initiative permet d’impliquer chaque collaborateur dans un évènement d’entreprise et de pouvoir partager différemment. Cet événement permettra de contribuer au bien-être de vos salariés et pouvoir peut-être montrer leurs talents cachés, ou pas.

5. Savoir être reconnaissant du travail de vos collaborateurs

Votre collaborateur a atteint tous ses objectifs ? Son travail a eu un réel impact sur la croissance de la structure ?  Il a décroché un contrat ? Sa prise d’initiative s’est révélée concluante ?

Dans la vie d’une entreprise, il est essentiel d’encourager et de féliciter vos salariés. La reconnaissance favorise le travail. Si vous êtes satisfait de son travail faites-le lui savoir.

De cette manière, il sera plus enclin à se donner à fond dans son travail. Un manager doit accompagner son équipe et participer à leur bien-être en les encourageant et veillant à ce qu’il n’y ait pas de baisse de motivation.

Pour les booster, vous pouvez également mettre en place une newsletter mensuelle avec les chiffres de l’entreprise. Cette méthode permettra d’impliquer votre équipe dans la réussite de celle-ci.

💡 Google a mis en place un système de récompense. Si l’un de leur salarié atteint ses objectifs, des heures de massages lui sont offerts. Cette méthode permet de dynamiser l’équipe et de pouvoir se relaxer après avoir durement travaillé. « Après l’effort, le réconfort ».

 

Suivez ces conseils pour que vos salariés s’épanouissent dans leur travail. Ajoutez vos valeurs ainsi votre ADN d’entreprise et le succès est assuré !

Comment rédiger une fiche de poste attractive en 2 Étapes

Rédiger une fiche de poste - Image mis en avant

Au milieu de cette multitude d’annonces présente sur le web, il est fondamental pour les entreprises, de savoir rédiger une fiche de poste afin de se démarquer et d’attirer un maximum de candidat.

Toutes les secondes, 10 offres d’emploi sont publiées sur le 1er site d’emploi mondial, Indeed.

Le recrutement de talents est un enjeu stratégique dans la vie d’une entreprise. Cette étape est aussi importante pour les petites structures que pour les grandes, chaque recrutement est donc un véritable challenge. Si vous recrutez une personne à responsabilité et que celle-ci ne s’adapte pas la politique de l’entreprise ou à son environnement, la société perdra en efficacité et en réactivité. Il est donc essentiel de recruter des talents à la hauteur de vos attentes.

Voici nos conseils en recrutement pour rendre votre fiche métier captivante et alléchante ! 

 

Rédiger une fiche de poste - Illustration JM Ucciani

 

Étape 1 – La rédaction de la fiche de poste  

 

Captivez et attirez un talent grâce au titre de votre fiche de poste

Vous devez séduire votre talent dès la première phrase.

Selon une étude publiée par Harvard, nous aurions besoin de seulement 7 secondes pour se construire un avis sur un inconnu. Pour un job, c’est pareil, vous devez séduire votre talent dès le titre.

Lorsque vous rédigez une offre d’emploi, le titre est la partie la plus importante. Il incite au clic, c’est une promesse pour le lecteur. Il doit être court, explicite et clair. Le mieux est d’utiliser des mots-clés, pour toucher un plus grand nombre de talents.

💡 Vous pouvez utiliser GoogleTrends dans le but de trouver quels sont les termes les plus utilisés dans votre pays et ainsi être mieux référencé. Par exemple, si nous voulons rédiger une offre d’emploi à destination des conducteurs de bus, nous comparons au préalable les mots-clés à utiliser :

Rédiger une fiche de poste attractive - Exemple GoogleTrends

En France, nous utiliserons donc le terme de « Chauffeur de bus ».

L’originalité présent dans votre offre d’emploi permet également d’accroître les clics. Démarquez-vous en plaçant des mots décalés dans votre titre en vue d’attirer le regard du candidat et d’attiser sa curiosité.

Exemple : DESIGNER CREATIF– CDI – ASAP

Décrivez votre entreprise soigneusement

La description de l’entreprise est l’une des étapes clés dans la rédaction d’une offre d’emploi. C’est le moment ou le futur talent doit tomber amoureux de votre structure et de ses valeurs !

Exposez simplement ces différents éléments :

  • Secteur d’activité de l’entreprise
  • Histoire de l’entreprise
  • Les valeurs de l’entreprise
  • Les offres et ou services
  • Les cibles
  • Les objectifs de l’entreprise / Ambitions/ Enjeux
  • Chiffres clés (nombre de salariés, Chiffre d’Affaire réalisé…)

Rédiger et diffuser une fiche de poste ou de stage permet également de promouvoir son entreprise, de véhiculer ses valeurs et son ADN de marque. Alors n’hésitez pas à faire du branding !

Comment rédiger une fiche de poste attractive - 1

Faites apparaître le logo sur la fiche de poste

L’identification de l’entreprise par son logo est essentielle, ajoutez celui-ci à votre offre d’emploi. Cette touche visuelle permettra au candidat d’identifier naturellement la marque.

 

Rédigez les missions et responsabilités du futur talent

Pour entrer dans la phase de la description des missions la phrase d’accroche doit être une question qui interpelle le candidat.

« Et si, …? »

Cette question ouverte permet de donner une image dynamique à la marque et de rendre la fiche de poste vivante. Le lecteur entre alors dans une relation de proximité avec son interlocuteur.

Après avoir interpellé le lecteur, allez à l’essentiel et listez en quelques lignes ce que vous attendez de lui. Ne faites pas un roman, cela doit être simple, rapide et efficace.

 

Décrivez les formations, compétences et expériences attendues

Après avoir rédigé les missions et responsabilités attendues par l’entreprise sur ce poste, décrivez les compétences à avoir afin de pouvoir dresser un profil précis. Plus l’annonce est pointilleuse plus vous recevrez de candidatures correspondant au profil souhaité.

Pensez à décrire de manière précise :

  • Les qualités personnelles

Exemple : bienveillance, force de proposition, à l’aise avec les chiffres, curiosité, écoute…

  • Les expériences

Exemple : Première expérience dans la communication, 3 ans d’expérience dans la vente…

  • Les formations/ diplômes

Exemple : Diplômé en marketing, École de commerce…

Comment rédiger une fiche de poste attractive - 2

Informez le talent sur votre structure pour le séduire

Inscrivez toutes les informations nécessaires au talent :

  • Nom de l’entreprise
  • Secteur
  • Nature du poste
  • Type de contrat ( délais)
  • Lieu du poste
  • Rémunération
  • Avantages

Mettez-en avant les avantages de votre entreprise :

  • Primes, commissions
  • Voiture de fonction
  • Tickets restaurants
  • Comité d’Entreprise
  • Mutuel restaurant
  • Nombre de mois de salaire
  • Ordinateur /Téléphone

💡 Dans ses fiches de poste, la société BlablaCar valorise ses avantages à destination de ses employés, son environnement de travail, le côté humain et solidaire.

 

Rédiger une fiche de poste - Exemple BlaBlaCar

 

Poussez votre futur talent à passer à l’action 

Clôturez la rédaction de votre fiche de poste par une phrase dynamique qui permet au candidat d’avoir qu’une seule idée en tête : postuler.

Exemple : « Envoyez votre CV dès maintenant on attend plus que vous ! »  Ou « Si tu te reconnais dans ces missions, que tu es curieux, que tu aimes travailler en équipes et que souhaites travailler dans une ambiance cool, alors postule ! »

 

Étape 2 – Valorisation et optimisation : le secret d’une fiche de poste bien rédiger

Soignez votre design 

La séduction de vos futurs talents passe par le côté esthétique de votre offre d’emploi. La mise en page sont aussi important que le fait de rédiger une fiche de poste. Effectivement, le design de l’offre reflète l’ADN de votre marque-employeur.

Utilisez des couleurs et des typographies en accord avec votre charte graphique.
Aérez le texte, espacez les lignes et rendez votre offre d’emploi attractive. N’hésitez pas à mettre des mots en gras afin d’attirer le regard du lecteur sur divers mots-clés. Ce design vous permettra de vous différencier et d’attirer les talents.

Soyez originaux et démarquez vous !

💡 Vous pouvez présenter votre offre d’emploi sous forme d’infographie :

Rédiger une fiche de poste - Exemple de mise en page

 

💡Ou bien faites comme Décathlon France et cachez vos offres d’emploi à destination des développeurs dans le code source de votre site internet :

 

Rédiger une fiche de poste - Exemple Decathlon

 

 

Rédiger un fiche de poste en adaptant votre vocabulaire

Utilisez un ton humoristique, bienveillant et professionnel dans le but de rassurer le candidat et de le mettre en confiance. Adapter le discours à votre cible. Jouez la carte de la transparence envers votre futur candidat. Soyez authentique et vrai.

À travers vos mots, votre ADN de marque doit transpirer. Utilisez un ton personnalisé, cela permettra de nouer un contact direct avec votre candidat.

Illustrez votre offre d’emploi pour attirer un maximum de talent

Donnez envie au talent par l’image !

Un individu retient 80 % de ce qu’il voit car 90 % de l’information transmise au cerveau est visuelle. Illustrez votre offre d’emploi par une photo de votre équipe ou de vos bureaux de manière à ce que le talent puisse se projeter le plus facilement possible dans ce job.

Labellisez votre annonce, c’est rassurer vos candidats !

Afin d’attirer un maximum de candidat vous pouvez les rassurer en affichant fièrement les récompenses, les prix ou les labels que vous avez reçu.                 

De nombreux labels existent, comme :

  • LABELS SALARIES       
  • LABELS STAGIAIRES 
  • LABELS CANDIDATS   
  • LABELS CLIENTS     

 

 

 

Maintenant que vous avez toutes les clés en main pour rédiger une fiche de poste originale et attrayante, n’oubliez pas de respecter les mentions non-discriminatoires (H/F…). Pour finir, vous pouvez également penser à rédiger une version anglaise en complément.

Nous espérons maintenant que vos futurs offres d’emploi vont attirer les meilleurs talents pour votre entreprise !

 

 

Vous cherchez à recruter à l’Île Maurice ou dans l’Océan Indien ? MeetYourJob vous aide à trouver les meilleurs candidats pour vos stages et emplois ! Contactez-nous dès maintenant en cliquant ici✌️