Ile Maurice : un contexte économique favorable

Située dans la région Sud-Ouest de l’océan Indien, l’île Maurice est au cœur du « triangle d’or». En effet, elle relie l’Asie, l’Afrique et l’Australie.

La richesse de son histoire, du brassage de ses cultures et de ses paysages fait de l’île une destination touristique incontournable.

Outre l’activité touristique, l’île Maurice a connu au fil des années différents succès économiques : la culture de la canne à sucre, le textile, la zone franche industrielle d’exportation. Sa volonté de s’ouvrir au monde a poussé le pays à diversifier son économie en s’orientant vers le global business, les technologies de l’information, le port franc et les résidences de luxe destinées à accueillir les investisseurs étrangers.

 

MEILLEUR PAYS AFRICAIN DANS LE CLASSEMENT DOING BUSINESS 2017

L’île Maurice se positionne comme premier pays du continent noir dans le classement «Doing Business 2017» de la Banque Mondiale (Score DTF 72,27).

Pour commencer, depuis 1969, Maurice a engrangé un taux de croissance annuel moyen de 5,3 %. Aussi, son PIB a plus que doublé au cours des dix dernières années. C’est pourquoi ces exploits lui ont valu le surnom de “Petit dragon de l’océan Indien ». C’est pour cette raison qu’aujourd’hui, le caillou volcanique est reconnu dans le monde entier comme une destination d’investissement de premier plan.

LES CENTRES D’AFFAIRES

Entre mer et montagne, Port-Louis, la capitale, aspire à devenir une place mondiale où cohabitent paisiblement les vestiges coloniaux,
le vieux marché aux épices et aux poissons, ainsi que le centre d’affaire. Aussi, l’intérêt du pays pour les nouvelles technologies s’est traduit par la construction d’une cyber-cité à Ébène.

Outre la cyber-cité, Ébène abrite également un centre financier, un centre de formation et d’éducation, un hôtel d’affaires, un pôle administratif etc… De ce fait, ce qui était auparavant un paysage agricole est devenu le symbole de la nouvelle économie mauricienne.

 

LES SECTEURS D’ACTIVITES PORTEURS

• Services financiers (offshore banking)
• Immobilier de luxe
• Nouvelles technologies
• Tourisme haut de gamme, éco-tourisme
• Marine et transports maritimes
• Services de délocalisation
• Agro-industrie
• Médical et paramédical

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *