[INTERVIEW] Pawena : notre stagiaire à la première édition du Parlement National des Jeunes !

Après la Grande-Bretagne, le Pakistan et tant d’autres pays, c’était au tour de l’Assemblée Nationale de l’Île Maurice de lancer la première édition du Parlement National des Jeunes !

Ce forum vise à fournir une plateforme aux jeunes pour discuter des questions d’importance nationale et internationale dans un cadre parlementaire, pour développer un intérêt et une compréhension de l’histoire parlementaire, de l’étiquette et de la procédure.

Et devinez quoi ? Notre stagiaire Pawena, en troisième année d’école de commerce, a été sélectionnée pour y participer ! De retour de son programme d’échange à Lille en France, elle a rejoint notre équipe Jobissimo comme Consultante RH et Business Developer. Durant cette même période, elle se fait appeler pour un entretien afin de voir si elle a bien les qualités d’un futur membre parlementaire !

Les jeunes sélectionnés sont Mauriciens et sont âgés de 14 à 23 ans. Ils doivent par ailleurs bien maîtriser l’anglais et le français. Les participants élus sont passés par un entretien et ont dû aussitôt suivre une formation obligatoire de deux jours, organisée avec des tuteurs.

 

Quelques jours avant l’événement, les sélectionnés ont suivi des journées de préparation (on vous jure que c’est un truc sérieux !)


En quoi consiste le National Youth Parliament, Pawena ?

C’est une initiative du gouvernement mauricien qui souhaite promouvoir le dialogue autour de la politique, du développement du pays ainsi que de la gouvernance auprès des jeunes. C’est une simulation d’une Assemblée nationale, avec des participants qui jouent des rôles en tant que ministres ou membres de l’opposition, entre autres, pour débattre sur des thèmes très précis. C’est aussi un concours en soi-même. Les meilleurs membres du parlement auront la chance de représenter Maurice à l’International Youth Parliament de l’ONU !

Qu’est-ce qui t’a poussée à prendre part à ce forum ?

C’est la toute première édition du National Youth Parliament. Je n’aurais pas pu m’en passer ! Grâce au Parlement des Jeunes, les jeunes Mauriciens discuteront officiellement de l’avenir de leur pays, de leurs croyances et de la forme que devrait prendre leur société. J’ai été ancrée au sein des débats politiques qui se passent sur l’île dès mon très jeune âge. Chez moi, les sujets de conversation à table tournent beaucoup autour des sujets d’actualité locaux.

À 17 ans, j’ai pris part au Model United Nation étant que déléguée de la République de Cuba. Mais maintenant, pouvoir parler des mœurs mauriciennes sur une scène où les requêtes feront l’objet d’une grande considération par le gouvernement actuel est une opportunité en or de faire plus que de critiquer ou applaudir un système sur un blog ou à la radio !

Les jeunes se lancent dans ce programme afin de développer leurs compétences en matière d’art oratoire, de présentation, de leadership et de prise de décision. Ils développent aussi leur capacité à tisser des liens avec leurs concitoyens pour la réalisation d’objectifs communs dans l’intérêt du pays.

Pourquoi des formations obligatoires ?

Il est de la plus haute importance que les candidats comprennent l’étiquette du Parlement, sachent se respecter les uns les autres aussi bien que les opinions d’autrui, et sachent que le Parlement est apolitique.

C’est quoi vos thèmes de débats ?

La soixantaine de jeunes hommes et femmes choisis a décidé de débattre de 3 objectifs spécifiques des ODD (Objectifs de développement durable) : l’égalité des genres, le changement climatique et l’éducation de qualité. Les 17 ODD sont prescrits par l’ONU et Maurice est bien évidemment signataire de cette convention.

 

On vous laisse retrouver Pawena (ça se voit qu’on est fiers ?)

 

Au cours de ces journées de préparation, les jeunes Mauriciens ont donc participé à des ateliers de travail sur le team building, la rédaction des résolutions, les principes de diplomatie et de présentation. Ils ont rencontré les différents clercs de l’Assemblée nationale, l’équipe technique du Parlement ainsi que le « Sergent of Arms ». Ce dernier garde non seulement le sceptre qui représente le pouvoir de l’Assemblée, mais maintient aussi le décorum (règles à observer pour tenir son rang dans une bonne société) et le bon déroulement de la session.

Pour cette première édition, parmi les participants ont été élus un premier ministre et 24 ministres ainsi qu’un chef de l’opposition, un Speaker – celui qui préside l’assemblée, et deux « Whips » qui sont l’intermédiaire entre le gouvernement et l’opposition.

L’événement se tiendra à l’Assemblée nationale de l’île, au sein de la capitale mauricienne, du 2 au 3 août 2018.  En vue de la dynamique vertueuse de cet événement, l’Assemblée nationale compte bien réitérer l’aventure l’an prochain. En effet, le gouvernement souhaite faire de ce forum un rendez-vous annuel.

Avant même ces deux dates, le fonctionnement du Parlement Mauricien vu des coulisses est bel et bien intégré pour Pawena. Et elle en est ravie !

 

À lire également :

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *