Spécialités mauriciennes : rendez-vous chez Vanessa

Si vous vous rendez au nord de l’Île Maurice, passez dire bonjour à Vanessa. Chez MeetYourJob, c’est un peu notre cantinière attitrée ! C’est aussi le choix n°1 de toute la communauté de stagiaires. On a interviewé ce bout de femme de 45 ans, qui vous accueillera (très) chaleureusement à l’entrée de la plage publique de Pereybère, dans sa petite « cabane » qui ne paie pas de mine. Avec l’aide de sa famille, elle y cuisine les spécialités mauriciennes les plus typiques, que l’on vous fait découvrir !

Bonjour Vanessa ! Peux-tu nous raconter tes débuts ?

J’ai débuté il y a maintenant 10 ans. En 2008, je vendais des ananas sur une table. Ça a commencé comme ça, puis j’ai commencé à faire les rôtis [galettes roulées fourrées aux légumes, poulet, poisson…]. Ensuite les clients m’ont demandé de faire le riz et les nouilles, puis les pains. La carte s’est alors agrandie avec de nouvelles spécialités comme les mines frit, le riz frit, le pain poulet… Puis en fonction de la demande, j’ai aussi fait des samoussas et des frites. Voilà comment j’ai fait évoluer mon activité !

Tu as dû déménager ?

J’ai dû quitter mon emplacement habituel sur demande du gouvernement pour cause de construction. C’était une place qui me plaisait beaucoup et je m’étais installée là-bas en 2008 avec une autorisation de l’Etat. J’ai profité de ce déménagement pour doubler la taille de la cabane car j’ai beaucoup de clients et je fais toujours plus de recettes.

Quels sont les 5 plats à ne pas manquer ?

Nous on est un pays multicolore, c’est-à-dire que l’on fait de tout. Du chinois, de l’indien, un mélange de plats créoles… Mais voici les 5 repas qu’il faut absolument goûter :

  • Le salmi poulet [fricassée de poulet aux épices]
  • Le rôti
  • Le riz frit
  • Le mine frit [nouilles sautées]
  • Les Pains (au poulet, au vindaye poisson…)

Je n’ai pas vraiment de spécialité, je prépare tout !

Votre rôti, avec ou sans épices ?

Toi et les stagiaires de MeetYourJob, c’est une histoire d’amour !

J’aime bien quand les stagiaires viennent parce que je suis très contente de les voir. Ça m’amène continuellement des clients grâce aux connaissances et au bouche à oreille. Il y a plusieurs générations qui se sont succédées et cela continue. Cela fait déjà 4 ou 5 générations de stagiaires qui viennent ! J’aime parce que les stagiaires mangent tout local, ils goûtent de tout et ça me donne beaucoup de courage pour venir travailler. Quand je suis à la maison ça me fait une motivation, je me dis « Oh il faut aller travailler ! Ils t’attendent, ils t’attendent ». Du coup ça me rend triste quand ils partent parce qu’on s’attache vite ! Des stagiaires m’ont dit que j’étais comme leur maman ici.

Comment la boutique tourne-t-elle ?

Quand je suis toute seule, tout de suite ma famille vient m’aider, ma fille et même ma belle-fille.  Ça se fait naturellement. C’est une habitude, c’est de l’entraide. Ici, les liens entre parents et enfants sont très forts, même quand les enfants quittent la maison ils ne sont jamais très loin de nous, ils viennent toujours voir si ça va bien.

Toute la famille réunie devant la nouvelle cabane !

Pourquoi venir visiter l’Île Maurice ?

Parce que notre pays est beau. Les mauriciens et mauriciennes sont très bavards. Et on n’hésite pas à aider qui que ce soit.

Tac au Tac

Ta plage préférée ? Pereybère Public Beach ! 🏖
Ton plat préféré ? Le riz blanc avec le poulet ou le poisson 🍛
Ton fruit préféré ? L’ananas 🍍
Ta musique locale préféré ? Le séga, et pour la chanson : Li tourné 🇲🇺

Un mot pour définir Vanessa ?

Sa belle-mère : « Vanessa c’est l’authenticité, elle a tout pour elle »
Sa fille : « Ma maman, elle est tout pour moi »

Vanessa, un mot sur ton équipe ?

Mon équipe, je ne peux pas m’en passer, sans eux je ne suis rien.

 

Famous Vanessa! Son ancienne cabane et des photos de la plage publique de Pereybère sont dans le magazine Glamour mai-juin 2018 💁🏽

 

A lire également :

Bois chéri et la Route du thé

La route du thé est une visite en trois étapes qui permet de découvrir une partie de l’histoire de l’île Maurice et son peuple, à travers une architecture coloniale et un voyage culinaire rempli de saveurs.

Etape 1 : Domaine des Aubineaux

La route du thé commence avec la visite de la maison coloniale construite à la fin du 19ième siècle à Forest Side, près de Curepipe.

A l’entrée du site, vous pouvez profiter de l’architecture de la maison coloniale et de ses intérieurs d’époque entièrement conservés.

Ensuite, petite pause thé si vous le souhaitez avant de découvrir les anciennes écuries, transformées en partie pour produire des huiles essentielles.

Enfin pour les amoureux de la nature, une petite promenade s’offre à vous. Dans le jardin des Camphriers, véritable parc floral, qui arbore une diversité de plantations exotiques.

Etape 2 : Bois Chéri

La visite se poursuit avec le Domaine théier de Bois Chéri qui couvre un tiers de la production de thé noir de l’île Maurice. Bois chéri se situe au centre-sud de l’île, à quelques minutes de Grand Bassin.

Pour en savoir plus sur cette production vous avez la possibilité de visiter l’usine pour comprendre les différentes étapes de la fabrication du thé, de la récolte à l’aromatisation en passant par la fermentation etc… Il y a aussi un musée consacré à la fabrication du thé et à son histoire sur l’île.

Ensuite, cap sur le domaine de bois chéri pour profiter d’un panorama époustouflant. Il est alors l’heure de se poser autour d’un déjeuner dans le restaurant du chalet et/ou déguster les différents arômes de thé en bénéficiant de la vue imprenable sur le domaine.

La dégustation comprend de l’eau chaude à volonté pour profiter des différents thés aromatisés présents sur la table.

Les différents arômes : Vanille, caramel, cardamome, fruits exotiques, coco, coco-vanille, thé noir naturel, thé vert naturel et thé vert au jasmin.

A noter qu’il y a aussi quelques tisanes : tisane à la citronnelle, à l’ayapana et au gingembre.

La dégustation est comprise dans le prix du billet pour visite initiale. Il est également possible de s’y rendre uniquement pour cette dégustation. Dans ce cas, compter Rs 100 par personne.

 

Etape 3 : Saint-Aubin

Pour terminé, Saint-Aubin est une propriété construite au début du 19ième siècle, situé au nord de Souillac. Elle a été rénovée dans les années 90 et fait partie du patrimoine architectural mauricien.

L’usine du domaine produit du sucre de canne et du rhum agricole réputé. Il a également la maison de la vanille pour comprendre le processus de production de la gousse de vanille. Ensuite, un jardin botanique s’offre à vous. Entre les serres d’anthuriums et de vanilliers. Pas de quoi s’ennuyer ! A  Maurice il y en a des choses à visiter !

————————————————————————————————————–

Les étapes de la Route du thé sont libres d’être faites indépendamment en fonction des envies de chacun 🙂

A vous de tracer la votre lors d’un prochain séjour à l’île Maurice !

A très vite 😉

Ile Maurice : un mélange de cultures

Culture : L’ile Maurice, si petite et pourtant… si riche !

Vous vous demandez peut-être quels trésors peuvent cacher un si petit bout de terre ? Et bien, soyez rassuré(e)s, vous ne serez pas en reste.

Arts

Si vous êtes passionné(e)s d’art, vous découvrirez une ile Maurice qui s’épanouie de jour en jour avec une vraie scène musicale. Avec notamment la musique sega qui est définitivement ancrée dans la culture musicale de l’Ile Maurice. Il est alors impossible de passer un séjour à Maurice sans entendre de la musique, cela fait partie du trip !

Aussi, vous partirez à la recherche des dernières expos photos et peintures d’artistes locaux.

Visites

Vous pourrez aussi vous aventurer sur les traces de la Grande Histoire de l’ile Maurice, à travers des musées, jardins emblématiques, bâtisses d’époque et en déambulant dans les rues de la mythique capitale Port Louis.

Cuisine

Avis aux globe-goûteurs, entre mine bouilli, bol renversé, briani, samoussa, alouda, roti mauricien, vous allez être servis !

La cuisine mauricienne s’inspire de l’Afrique, de l’Asie et de l’Europe et assaisonne le tout d’une touche unique que vous ne pourrez goûter nulle part ailleurs. Vous pourrez goûter le mine frit, un plat inspiré de la culture asiatique, qui est aussi très présent sur l’île.

Fêtes

Les fêtes culturelles vous intriguent ? Il y a de fortes chances pour que vous assistiez à une ou même plusieurs célébrations religieuses pendant votre séjour à l’ile Maurice, que ce soit un festival hindou, chinois, musulman ou encore catholique.

Comme tous les pays du monde, l’ile Maurice a ses lieux cultes, ses coutumes, ses petites habitudes (bonnes ou mauvaises)… enfin bref, des traits de caractère qui font d’elle ce qu’elle est et ce pourquoi on l’aime.

Vous l’aurez compris, Maurice n’est pas seulement une destination « sea, sun & sand », et si vous n’en n’êtes pas convaincus, venez vérifier par vous-mêmes !